Transition écologique et développement durable : Le bilan du conseil métropolitain de Nantes 2023

Temps de lecture estimé à environ 11 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Hervé KOFFEL" Hervé Koffel

le 20 décembre 2023

[ mis à jour le 02 janvier 2024 ]

SOMMAIRE

Le Conseil métropolitain, qui s'est tenu les 14 et 15 décembre 2023, marque un tournant décisif pour la métropole de Nantes, soulignant son engagement résolu en faveur de la transition écologique et du développement durable. Cette assemblée, réunissant les décideurs clés de la région, a été l'occasion de débattre et de tracer les contours d'une stratégie ambitieuse visant à remodeler l'avenir énergétique, environnemental et social de Nantes.

Dans un contexte mondial où les questions environnementales prennent une importance croissante, la métropole de Nantes se positionne en précurseur, cherchant à concilier développement urbain et respect de l'environnement. Les délibérations de ce conseil ont abordé des thématiques variées, allant du déploiement des énergies renouvelables à la qualité de l'air, en passant par des initiatives de développement durable au sein des quartiers populaires. Chaque sujet traité reflète une volonté de répondre aux défis écologiques actuels tout en préparant la métropole à un avenir durable et résilient.

L'importance de ces sujets pour l'avenir de Nantes ne saurait être sous-estimée. Ils représentent non seulement des réponses aux enjeux environnementaux globaux, mais aussi des opportunités de développement local, d'innovation et d'inclusion sociale. Bien que ce colloque ait abordé d’autres questions telles que le budget de l'année ou encore les Jeux Olympiques 2024, nous nous concentrerons ici sur les différentes stratégies et actions annoncées lors de ce conseil, mettant en lumière les efforts de Nantes Métropole pour devenir un modèle de transition écologique et de développement durable.

Stratégie de déploiement des énergies renouvelables de la métropole nantaise

Réseaux de chaleur et énergies renouvelables

La transition énergétique de Nantes Métropole était à l’honneur lors du dernier Conseil métropolitain, avec la présentation d'un schéma directeur ambitieux pour les réseaux de chaleur. Cette initiative appuie l’engagement ferme de la métropole envers une transition vers des sources d'énergie plus propres et renouvelables, un pivot essentiel pour répondre aux défis climatiques actuels.

Au cœur de cette stratégie, un accent particulier est mis sur le soutien aux installations de chaleur renouvelable. Ces installations, déterminantes pour réduire la dépendance aux énergies fossiles, représentent une avancée majeure dans la réduction de l'empreinte carbone de la métropole. Parallèlement, le développement de l'électricité renouvelable est également une priorité, soulignant la volonté de la ville à diversifier ses sources d'énergie tout en garantissant leur durabilité.

Un autre aspect notable de cette stratégie est le soutien apporté à la production et à l'achat de gaz renouvelable, en particulier pour les transports. Cette initiative vise à révolutionner le secteur des transports de la métropole, souvent considéré comme l'un des principaux contributeurs aux émissions de gaz à effet de serre. En adoptant le gaz renouvelable, Nantes Métropole fait un pas de plus vers un système de transport plus écologique et durable.

conseil métropolitain nantes – une étendue de panneaux solaires
(c) RenataP - shutterstock

Des citoyens impliqués dans la démarche

La métropole prévoit de renforcer l'accompagnement des habitants dans les projets citoyens d'énergie renouvelable, avec l'objectif ambitieux de réaliser 20 projets d'ici à 2026. Cette approche participative vise à encourager l'engagement des citoyens dans la transition énergétique et à favoriser une appropriation locale des enjeux écologiques.

Enfin, la stratégie inclut un soutien continu à l'innovation et à la recherche, notamment dans les domaines du stockage et de la production d'énergie. Cela témoigne de la volonté de Nantes Métropole de rester à la pointe des technologies vertes, tout en favorisant le développement d'opérations d'autoconsommation collective, une étape clé vers l'autonomie énergétique.

Zones de développement des énergies renouvelables

Lors du Conseil métropolitain de Nantes, une attention particulière a été accordée à la création de zones dédiées au développement des énergies renouvelables. Cette initiative s'inscrit dans une démarche proactive pour accélérer la transition énergétique sur l'ensemble du territoire métropolitain. Tristan Riom, vice-président de Nantes Métropole chargé des transitions énergétiques, a souligné l'importance de ces zones dans la réalisation de l'objectif ambitieux de la métropole : atteindre le 100% d'énergies renouvelables.

La planification de ces zones de développement est une réponse directe à la loi d'accélération de production des énergies renouvelables de mars 2023. D'ici au printemps 2024, les 24 communes de la métropole vont collaborer pour identifier les zones les plus propices à l'installation d'énergies renouvelables, telles que le solaire, l'éolien, la chaleur renouvelable et la méthanisation. Cette démarche collaborative est essentielle pour une mise en œuvre efficace et respectueuse des spécificités de chaque territoire.

Dans ces zones, les procédures administratives seront simplifiées et des bonifications tarifaires seront appliquées, facilitant ainsi le développement de projets d'énergies renouvelables. Cette approche vise à réduire les obstacles bureaucratiques et financiers, accélérant le déploiement des énergies vertes.

Un projet de zonage, établi avec l'Auran, sera suivi de concertations au sein des communes, avant une adoption en conseil municipal. L'objectif est de garantir une transparence totale sur les actions des communes et d'accélérer le développement des énergies renouvelables. Les actions déjà programmées et celles envisagées devraient permettre d'installer jusqu'à 800 GWh sur le territoire d'ici à 2030. Ces énergies pourraient couvrir jusqu'à 19 % de la consommation de la métropole, à condition que les consommations continuent de baisser.

« Nous sommes à un moment-clé de l’accélération indispensable de notre territoire vers le 100% énergies renouvelables. Nous devons faire les choix de société permettant de réduire nos consommations d'énergie de moitié d'ici 2050, mais il nous faut aussi démultiplier nos succès en matière de réseaux de chaleur, identifier les zones de la métropole qui pourraient accueillir des sites de production et enfin nous doter d’une structure administrative et financière nous permettant d’accompagner pratiquement les projets du territoire, et singulièrement ceux qui sont portés par les communes métropolitaines.

La bifurcation en matière d’énergie passera de plus en plus par l’engagement sur le terrain et la réappropriation citoyenne, avec des collectivités qui prendront un rôle grandissant dans la planification énergétique ».

Tristan Riom, vice-président de Nantes Métropole chargé notamment des transitions énergétiques
conseil métropolitain nantes – un espace naturel sur lequel est superposée une toile de logos liés à l’écologie
(c) metamorworks - shutterstock

Plan d'action pour la qualité de l'air

La qualité de l'air, un enjeu de santé publique majeur, a été au centre des discussions lors du Conseil métropolitain de Nantes. Conscient des risques liés à la pollution atmosphérique, qui serait responsable de près de 40 000 décès annuels en France selon Santé publique France, Nantes Métropole a adopté un plan d'action renforcé pour améliorer la qualité de l'air sur son territoire.

Ce plan s'appuie sur un diagnostic approfondi réalisé par Air Pays de la Loire, mettant en lumière les sources principales de pollution dans la métropole. Parmi les enseignements clés, il ressort que, bien que les émissions dues aux transports routiers aient diminué ces dernières années, ce secteur reste le principal contributeur. Par ailleurs, le secteur résidentiel émerge comme un acteur significatif dans les émissions de polluants, notamment de particules fines.

Face à ce constat, Nantes Métropole a élaboré un plan d'action articulé autour de huit axes stratégiques :

  • Poursuivre la baisse des émissions dans le secteur des transports,
  • Accompagner le secteur résidentiel dans ses changements de pratiques,
  • Prendre en compte la qualité de l’air dans la planification et l’aménagement de la métropole,
  • Diminuer l’exposition chronique des établissements recevant les publics les plus sensibles,
  • Soutenir et impulser les bonnes pratiques dans les entreprises et le secteur agricole,
  • Intensifier les actions d’exemplarité de la Métropole et de ses communes,
  • Mieux connaître pour mieux agir en faveur de la qualité de l’air,
  • Communiquer et sensibiliser largement autour des enjeux de qualité de l’air.
Source : Plan d'action qualité de l’air - Nantes Métropole

Les mesures et actions prévues pour travailler ces axes sont multiples. Les modes de transports étant au centre de la pollution atmosphérique, la mise en avant des mobilités douces et la mise en place d’une ZFE en 2025 font partie des actions importantes qui permettront d’améliorer la qualité de l’air.

Une étude permettant d’identifier et d’agir sur les chauffages individuels trop énergivores sera lancée et les résultats de celle-ci faciliteront la mise en œuvre du plan bois par le préfet de Loire Atlantique. Enfin, des compagnes d’information et mesures ponctuelles seront mises en place afin de sensibiliser au maximum les habitants de la métropole sur les effets de la pollution atmosphérique sur la santé.

Nouveau contrat de ville 2024/2030

Le Conseil métropolitain de Nantes a également été l'occasion d'adopter un nouveau contrat de ville pour la période 2024-2030. Ce contrat ambitieux vise à améliorer significativement la vie quotidienne des habitants des 15 quartiers prioritaires de la métropole, en mettant l'accent sur l'emploi, la sécurité et la transition écologique solidaire.

Ce nouveau contrat de ville se distingue par son approche personnalisée et détaillée, adaptée à chaque quartier prioritaire. Il s'articule autour de quatre grands enjeux, conçus pour répondre de manière ciblée aux besoins des habitants. Cette démarche s'inscrit dans une volonté de proximité et d'efficacité, mobilisant l'ensemble des politiques publiques pour un impact tangible et durable.

conseil métropolitain nantes – Le quai de Versailles à Nantes
© Leonid Andronov / Shutterstock

La gouvernance de ce contrat est remarquable par son caractère ouvert et partenarial. Elle réunit une diversité d'acteurs : l'État, la Métropole, les villes de Nantes, Saint-Herblain, Orvault et Rezé, le Département, la CAF, ainsi que des bailleurs sociaux, des associations et des conseils citoyens. Cette collaboration étendue garantit une compréhension approfondie des enjeux locaux et une réponse adaptée aux spécificités de chaque quartier.

Pour élaborer ce contrat, une évaluation collective de la version précédente a été réalisée, intégrant les retours et les expériences des habitants. Cette démarche participative a permis de croiser les perspectives des différents partenaires et interlocuteurs, assurant ainsi que le nouveau contrat réponde au mieux aux attentes et aux besoins des communautés locales.

Le contrat de ville 2024-2030 se concrétise par un soutien financier significatif, avec un budget annuel de 4,3 millions d'euros destiné à appuyer environ 450 projets et 200 associations (à raison d’environ 8000€ par projet). Cette allocation financière vise à soutenir des initiatives variées, allant de la médiation numérique pour lutter contre la fracture numérique, au maintien des services de proximité, en passant par des actions pour une transition écologique populaire et solidaire.

7 grands projets de renouvellement urbain et de transformation des quartiers sont en cours de développement voire déjà commencés. 700M€ au total ont été alloués pour ces projets de renouveau de l’espace métropolitain, qui permettront d’améliorer la qualité de vie des résidents dans les quartiers prioritaires.

On pense notamment à la construction de logements neufs à Nantes dans les opérations et ZAC comme Grand Bellevue, Nantes Nord, Bottière-Pin Sec ou encore Dervallières, ainsi que dans les communes voisines de Rezé ou Orvault. De nombreuses aides sociales pour le logement comme le Bail Réel Solidaire ou le PLAS sont également mises places dans ces quartiers afin de donner la possibilités aux foyers les plus modestes de vivre dans un logement neuf qualitatif.

En outre, la réhabilitation énergétique de logements sociaux et la débitumisation au profit du retour de la nature sont des mesures importantes pour la transition écologique de la ville. Aménagements publics et espaces verts, équipements sportifs et culturels, accès à la prévention, à la sécurité et aux soins sont également au programme.

Lors des discussions sur le budget 2024, Nantes Métropole a annoncé un investissement de 570 millions d’euros pour l’année sur le territoire. 320M€ seront alloués au budget principal, 150M€ aux transports urbains et 100M€ aux budgets annexes comme le traitement des déchets, le stationnement ou l’assainissement des eaux.

Les actions concrètes mises en œuvre dans le cadre de ce contrat visent à renforcer la cohésion sociale, à améliorer l'accès à l'emploi, à favoriser l'occupation positive de l'espace public, et à transformer les quartiers en lieux de vie agréables et durables. Ce contrat de ville est donc un pilier essentiel de la stratégie de Nantes Métropole pour un développement urbain inclusif et respectueux de l'environnement.

conseil métropolitain nantes – une résidence de logements neufs longée d’espaces verts paysagers
©Goncharovaia – Shutterstock

Rapport de développement durable de la métropole

Le Conseil métropolitain de Nantes a également été l'occasion de présenter le rapport de développement durable de la Métropole pour l'année 2023. Ce rapport, riche en données et en analyses, offre un aperçu détaillé des progrès réalisés par Nantes dans sa quête d'un avenir plus durable et respectueux de l'environnement.

Source : Infographie DD de Nantes Métropole

Ce rapport sur le développement durable de Nantes Métropole offre ainsi une vision globale des actions et des avancées de la ville dans différents domaines clés du développement durable. Il souligne les défis qui restent à relever, mais aussi les succès déjà obtenus, illustrant l'engagement de Nantes dans une démarche de transformation écologique profonde et intégrée.

Le Conseil métropolitain du 14 et 15 décembre 2023 a été entièrement filmé et retransmis en direct sur la plateforme YouTube :

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur