Nantes Métropole : Terre de Jeux des JO 2024

Temps de lecture estimé à environ 9 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Charlotte Costa" Charlotte Costa

le 04 juillet 2023

[ mis à jour le 08 août 2023 ]

SOMMAIRE

Parmi les villes de province retenues pour être Site Olympique pour les Jeux de 2024 qui se déroulent en France, il y a Nantes. Le stade de la Beaujoire, stade mythique du FC Nantes accueillera des matchs de football des équipes masculines et féminines du 24 juillet au 10 août 2024.

Labellisé “Terre de Jeux”, Nantes Métropole compte également plus d’une dizaine de centres de préparation et d’entrainement à disposition des athlètes français et des délégations internationales. À un an de l’ouverture de la cérémonie des 33e Jeux Olympiques d’été, découvrez comment Nantes s’y prépare.

Stade de la Beaujoire : un site olympique des JO de Paris 2024

 JO 2024 Nantes – Le stade de la Beaujoire à Nantes
© chabe01 - wikimedia commons

Les Jeux Olympiques de 2024 ne se dérouleront pas seulement dans la capitale, à Paris. 6 villes de province ont été choisies pour accueillir les compétitions de football des équipes masculines et féminines. Parmi les métropoles choisies : Lyon, Bordeaux, Saint-Étienne, Marseille, Nice et Nantes.

Le stade de la Beaujoire, à Nantes, a été sélectionné in-extremis, au détriment du Stadium de Toulouse. D’une capacité de 37 000 places, le stade des Canaris (surnom donné aux joueurs du FC Nantes) sera l’hôte de 8 matchs, dont un quart de finale féminin et la petite finale masculin.

En l’état actuel, le stade de la Beaujoire a bien besoin d’un petit coup de jeune. Les élus de la ville de Nantes assurent que cet équipement, théâtre de nombreux évènements sportifs de haut niveau sera rénové d’ici l’ouverture des Jeux. La Cité des Ducs accueillera sportifs et supporters dans les meilleures conditions.

“Nous nous réjouissons et remercions le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et paralympiques de cette décision. Il sait pouvoir compter sur notre savoir-faire pour accueillir les matchs de football hommes et femmes dans les meilleures conditions et dans un stade rénové. Ce choix vient saluer le dynamisme de ce sport, particulièrement fort à Nantes et sa métropole, et l’engagement quotidien des clubs, bénévoles et pratiquants”.

Ali Rebouh, adjoint à la mairie de Nantes en charge des sports et vice-président de Nantes Métropole en charge du sport de haut niveau
Acheter un appartement neuf à Nantes

13 sites métropolitains de préparation aux JO de 2024

En signant la convention de labellisation “Terre de Jeux”, le département Loire-Atlantique et Nantes Métropole s’engagent à développer et à promouvoir le sport à grande échelle. L’occasion également de faire découvrir son territoire sous un nouvel angle et d’attirer des nouveaux visiteurs.

Créé par le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques (COJO), le label “Terre de Jeux” donne la possibilité aux collectivités territoriales de s’impliquer réellement dans l’organisation des JO de 2024. Elles peuvent ainsi mener des actions engageantes, favoriser l’intégration du sport ou encore collaborer avec les associations sportives locales.

À Nantes Métropole, ce sont 13 sites qui ont reçu le label “centre de préparation des Jeux”, représentant 20 disciplines, dont 9 paralympiques. Ces équipements sont mis à la disposition des athlètes français mais aussi des délégations étrangères depuis l’été 2021, jusqu’au début des Jeux Olympiques, en juillet 2024.

Complexe sportif du Croissant

Situé dans le quartier Doulon-Bottière, le complexe sportif du Croissant sera un lieu d’entrainement pour les athlètes judokas olympiques et paralympiques. Il se compose d’un dojo avec 2 tatamis, un terrain de rink hockey, une salle de musculation et une salle de réunion.

Complexe sportif Mangin Beaulieu

Le complexe sportif Mangin Beaulieu, situé sur l'Île de Nantes, offre une diversité d'équipements pour la préparation des athlètes. Il comprend une salle omnisports, une salle de gymnastique, une salle de tennis de table, une salle d'escrime, une salle de musculation, des cours de tennis, ainsi qu'un terrain synthétique pour le rugby.

Ce lieu accueille régulièrement des compétitions de haut niveau et pluridisciplinaires : coupe d’Europe de volleyball, coupe d’Europe de handball, championnats de France d’escrime, championnat de France de tennis de table. Toute l’installation est passée à l’éclairage LED en 2019 et le sol de la salle principale a été changé en 2018.

Gymnase Bottière Chênaie

Le gymnase Bottière Chênaie, situé dans l'écoquartier du même nom à Nantes, dispose d'une salle de 44 m x 28 m pouvant accueillir du handball, du basketball, du futsal, du volleyball et du roller. Il dispose également d'une structure artificielle d'escalade de 22 mètres de long et 9 mètres de haut, ainsi que des gradins d’une capacité de 300 places.

Cette installation moderne a été construite en 2012. Ses points forts sont son éclairage performant, sa grande salle vitrée et son sol amortissant. Le gymnase a déjà servi comme lieu d’entrainement lors de compétitions internationales féminines et masculines de handball.

Gymnase Gigant

Le gymnase Gigant, situé dans le centre-ville de Nantes, est équipé d'un gymnase de 32x18 mètres pour le basketball, le badminton, le tennis de table et le goalball. Il dispose également d'une salle de danse, d'une salle de musculation, et d'une salle de réunion. Aménagé dans une ancienne usine, c’est un lieu atypique et charmant.

Gymnase Jean Vincent

Dans le quartier Erdre, le gymnase Jean Vincent est une infrastructure moderne, ouverte en 2015. Accessible aux personnes valides comme porteuses de handicap, il est équipé d’une salle omnisports avec des gradins et d’une salle spécialement conçue pour le tennis de table. Le gymnase est destiné à accueillir des pongistes olympiques et paralympiques.

Salle de lutte de la Durantière

La salle de lutte de la Durantière est située dans le quartier Dervallières - Zola, au sud-ouest de Nantes. Elle fait partie d’un vaste complexe sportif qui comprend un gymnase, une salle d’haltérophilie et six courts de tennis indoor. Ce lieu s’adresse seulement aux lutteurs olympiques.

Stade Marcel Saupin

 JO 2024 Nantes – Le stade Marcel Saupin
© Adam Bishop – Wikimedia Commons

Achevé en 1937, le stade Marcel Saupin, anciennement stade Malakoff est un stade initialement de rugby, puis de football. Stade historique du FC Nantes jusqu’au déménagement de l’équipe masculine au stade de la Beaujoire, il sert aujourd’hui à l’équipe féminine du FC Nantes, la réserve masculine, ainsi que les U17 et U19.

D’une capacité de 2400 places, dont 1800 en tribune, le stade Marcel Saupin accueille des footballeurs durant toute la phase de préparation deux Jeux Olympiques. D’ici 2024, un promoteur immobilier breton achèvera son projet de tour Saupin aux abords du stade, réunissant piscine nordique, logements et gîtes touristiques.

Stade Michel Lecointre

Le stade Michel Lecointre est un stade d’athlétisme situé sur l’île de Nantes. Adapté aux athlètes olympiques et paralympiques, il leur permet de s’entrainer aux courses et compétitions telles que le saut en longueur, le triple saut, le lancer de javelot, le lancer de poids ou encore le décathlon.

Stade Pascal Laporte

Boulevard des Anglais, le complexe sportif Pascal Laporte se compose de deux terrains de rugby, de huit courts de tennis couverts et de huit courts de tennis plein air. Le site est flambant neuf, il a été rénové et agrandi en 2019 avec un club house. Le complexe est également équipé d’une salle de musculation / cardiotraining d’environ 100 m².

Le site peut accueillir des athlètes de rugby à 7, de tennis et de tennis fauteuil. Le stade de rugby a notamment servi lors de 9 matchs de la coupe du monde de rugby U20 en 2023 et les courts de tennis servent chaque année à des évènements internationaux toutes catégories confondues.

Palais des sports de Beaulieu

Sur les bords de Loire, le palais des sports de Beaulieu est un lieu qui a été entièrement refait à neuf en 2020. Il se compose de 2 salles omnisports avec gradins, 2 salles de musculation, 2 dojos, 1 salle de gymnastique, 1 salle de boxe, 2 salles vidéo et 3 salles de réception pour un total de 1500 m².

Dans le cadre de la préparation aux JO de 2024, le site s’adresse à 3 disciplines : le handball, le judo et le para judo. Le palais des sports de Beaulieu est un site où se sont organisées des manifestations sportives comme le championnat de France de gymnastique en 2012 ou le tournoi de qualification pour les JO de Pékin en tennis de table en 2008.

Salle de la Trocardière

Située sur la commune de Rezé, au sud de Nantes, la salle de la Trocardière est un centre de sport de haut niveau. Son équipement principal est son terrain de basket indoor, et ses tribunes de 4200 places. Il y a aussi une salle d’entrainement, une salle de musculation, ainsi que des locaux de contrôle anti-dopage et des salles de réunion.

La salle de la Trocardière est “the place to be” pour toutes les rencontres de basket-ball organisées à Nantes Métropole : championnats nationaux, coupe d’Europe, tournois de présaison ou encore tournois de qualification. Le centre a l’avantage d’être à 10 minutes de l’aéroport international Nantes Atlantique.

Skatepark Le Hangar

Le Hangar est un skatepark couvert de 5300 m². C’est la plus grande installation de ce genre en France, avec des espaces entièrement modulables, permettant de s’adapter aux besoins des disciplines : skate, roller, trottinette, BMX. Il comprend une aire de park, un bowl, une vert et une rampe avec un bac à mousse.

Géré par une association, le Hangar peut recevoir et répondre aux attentes personnalisées des délégations olympiques et organisateurs d’évènements publics ou privés. Le site a déjà accueilli les championnats de France de skate, des stages de l’équipe de France et des compétitions internationales.

Stadium Métropolitain Pierre Quinon

Unique site couvert d’athlétisme dans l’ouest de la France, le stadium métropolitain Pierre Quinon est un équipement ouvert depuis 2013. Il comprend une piste d’athlétisme avec 8 couloirs, 8 autres couloirs de sprint, des aires de saut à la perche, des aires pour le saut en longueur, hauteur et triple-saut et une cage pour le lancer de poids.

Les pistes sont entourées par une tribune de plus de 530 places. Il y a également plusieurs salles annexes d’échauffement et de musculation. Le centre est voué à accueillir des athlètes d’athlétisme et de para athlétisme lors de compétitions nationales et internationales.

Si vous souhaitez vous installer à Nantes pour ses équipements sportifs et son offre associative diversifiée, cliquez ici pour découvrir tous nos appartements neufs en vente, dans tous les quartiers nantais.

Les Nantais qui ont remporté des médailles aux Jeux Olympiques

 JO 2024 Nantes – Blandine Dancette volleyeuse médaillée d’or olympique aux JO de Tokyo 2020
© Dan POTOR – Shutterstock

En 1912 à Stockholm : Julien Boullery (athlétisme), Jacques Thubée (barreur en yachting), Amédée Thubée (yachting), et Gaston Thubée (yachting). Les frères Thubée ont remporté une médaille d'or en yachting.

En 1924 à Paris : Joseph Perotaux (escrime) a remporté la médaille d'or avec l'équipe de France de fleuret.

En 1936 à Berlin : Charles des Jamonières a remporté une médaille de bronze au tir au pistolet libre à 50 mètres.

En 1960 à Rome : Michel Viaud et Alain Bouffard (aviron) se classent 4e avec le huit.

En 1964 à Tokyo : Marlène Ganguio et Danielle Guéneau (athlétisme) sont finalistes du 4x100 mètres.

En 1968 à Mexico : Yvon Petit (aviron) se classe 7e avec le quatre sans barreur.

En 1992 à Barcelone (Jeux paralympiques) : Gilles de la Bourdonnaye (tennis de table) remporte plusieurs médailles : argent en individuel, argent par équipes et bronze en individuel open.

En 1996 à Atlanta : Olivier Moncelet (aviron) décroche l'argent avec le quatre sans barreur tricolore.

En 2000 à Sydney : Yves Hocdé (aviron) devient champion olympique avec le quatre sans barreur poids légers tricolore.

En 2004 à Athènes (Jeux paralympiques) : Damien Seguin remporte l’or en voile et Philippe Révillon obtient trois médailles en natation, une en argent et deux en bronze.

En 2008 à Pékin : Julien Bontemps obtient une médaille d’argent en planche à voile. Damien Seguin (voile) et Audrey Le Morvan (handi-pongiste) décrochent chacun une médaille de bronze.

En 2016 à Rio : Guillaume Raineau (aviron) se la classe sur la 3e marche du podium en quatre sans barreur poids léger.

En 2021 (report de 2020) à Tokyo : Lucas Rual (voile), Ronan Pallier remporte le bronze aux Jeux paralympiques sur l’épreuve du saut en longueur T11 et Blandine Dancette (volleyball) décroche l’or avec son équipe.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur