Grand Bellevue : la mutation se poursuit à Nantes et Saint-Herblain

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.

Publié le 01 septembre 2021 par

Sophie Castella Avatar de l'auteur "Sophie Castella"

SOMMAIRE

© Altitude Drone - shutterstock

Projet à échelle métropolitaine, le quartier Bellevue verra son paysage urbain se modifier – tout en douceur – comme l’ont affirmé les porteurs du projet.

Construit dans les années 60, ce quartier social, à cheval sur les villes de Nantes et Saint-Herblain à l’Ouest, pâtit d’une mauvaise réputation... d’où l’ambition de le faire muter. Bien desservi, doté de plusieurs espaces verts et bordé par la Loire, le potentiel de Bellevue est pourtant évident.

Réaménagement des espaces publics, transition énergétique, agrandissement du parc immobilier neuf à Nantes, quel avenir pour le quartier Grand Bellevue dans la Cité des Ducs ?

”La mauvaise réputation”

À Nantes, ce n’est un secret pour personne, le quartier Bellevue souffre de sa réputation. Le problème ? La sécurité, surtout, mais aussi l’emploi. Cette image lui colle à la peau. Mais Johanna Rolland, maire de Nantes, rassure :

« Il ne faut pas stigmatiser le quartier à cause de quelques actes commis par une minorité. Il y a ici une multitude de belles initiatives… »

Pourtant, des habitants qui aiment le quartier, il y en a ; comme Sophie Razavi et Karim Bouheudjeur, auteurs d’un documentaire sur les mémoires de Bellevue, tourné entre mai et juillet derniers. Une commande passée par Nantes Métropole et l’Agence nationale de la rénovation urbaine pour sauvegarder la mémoire des quartiers rénovés.

« Notre objectif est de donner une bonne place à la parole des habitants pour raconter l’histoire du quartier à cheval entre deux villes … quand la place du marché et le parc du Clos Fleuri n’étaient encore que des terrains vagues avec des buttes de terre que les enfants s’amusaient à escalader... » explique Sophie Razavi.

Bellevue, un quartier qui se voit Grand

Là est tout l’enjeu. Pour redorer son image, c’est toute une série d’actions qui seront mises en place dans les 15 ans à venir, orientées vers l’emploi et le développement économique, la restructuration du lien entre les habitants, l’accompagnement des enfants et des adolescents et l’aménagement d’un quartier, pour en faire un lieu à vivre plus agréable et sécurisé.

"Populaire, vivant et attractif”

20 000 habitants sont concernés par ce projet d’envergure étendu sur 150 hectares entre Nantes et Saint-Herblain. Au programme : construction de milliers de logements neufs, d’un jardin public de 6 000 m², d’un cheminement piétons/cyclistes mais aussi l’extension du réseau de chaleur.

Pour l’emploi, des dispositifs et des aides aux entreprises doivent venir compléter les actions.

Le logement en priorité

© Svjatoslav Andreichyn - shutterstock

Proposer de l’habitat est une priorité du projet. Pour ce faire, Nantes Métropole prévoit de rénover 1 618 logements sociaux, d’en démolir 515 et de construire 1 200 logements neufs.

Outre l’ambition de proposer plus de logements, les objectifs du projet visent à favoriser une plus grande mixité à travers une offre plus variée, à accueillir une nouvelle population et à ouvrir de nouveaux terrains à l’accession privée et abordable.

L’enjeu est aussi énergétique, puisque par la réhabilitation de certains logements sociaux, il faut entendre isolation et amélioration des systèmes de chauffage pour réduire les factures des locataires liées à l’énergie, indique Myriam Naël, conseillère métropolitaine et ex-adjointe au maire de Nantes.

Pour les nombreuses copropriétés vieillissantes que compte le quartier, 29 au total, situées principalement côté herblinois, d’importants travaux d’entretien, de sécurité et d’amélioration technique sont prévus.

Unique bailleur social de la métropole, Nantes Métropole Habitat tient un rôle essentiel dans la réhabilitation des logements du Grand Bellevue.

369 logements et 31 commerces réhabilités

C’est une des phases clé du projet Grand Bellevue, carrefour de politiques urbaines et sociales depuis bon nombre d’années.

Classé quartier prioritaire, puis zone de redynamisation urbaine, pour ensuite devenir zone franche urbaine avant de passer PNRU (Projet de Rénovation Urbaine), puis NPNRU (nouveau programme national de renouvellement urbain), autant dire que Bellevue est la pupille de la métropole.

Dans ce quartier très dense et intégrant plusieurs zones difficiles, tout l’enjeu du projet est de “renouveler l’image du quartier et ses conditions de vie” comme l’indique Guillaume Bâcle, chargé d’opérations pour CDC Habitat Grand Ouest.

Pour répondre à cet enjeu, d’importants travaux ont été entrepris d’abord entre 2013 et 2015, puis depuis 2019 pour normalement se terminer en 2025.

Le programme de réhabilitation comprenait plusieurs interventions dont la réfection des salles de bain et de certains sols, la reprise intégrale des parties communes, la création de 4 ascenseurs supplémentaires et la rénovation des systèmes d’eaux usées ou d’alimentation d’eau chaude sanitaire. Un programme dont le budget est estimé à 75 000 € par logement.

Les logements ont par ailleurs été raccordés au réseau de chaleur urbain pour les besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire. Des travaux qui contribuent à “améliorer l’étiquette énergétique du bâti” selon Guillaume Bâcle.

6 nouveaux équipements publics validés par les élus locaux

© ProStockStudio - shutterstock

Autre nouveauté : l’arrivée d’équipements et services publics adaptés. Approuvés le 25 juin dernier par les élus, ils viendront améliorer la vie des habitants du quartier dans tous les domaines.

Les équipements ont été financés par les collectivités locales et les bailleurs sociaux avec le soutien de l’État et de l’Agence nationale de la rénovation urbaine à hauteur de 310 millions d’euros.

Sont prévus :

Un nouvel espace vert inauguré pour septembre

Il portera fièrement le nom d’une figure du quartier, celle de la militante associative Michelle Palas. Le nouveau square des Lauriers sera inauguré dès septembre 2021.

Espace central autour duquel se déroule la vie du quartier Bellevue, il invite maintenant à la détente et aux rencontres. Parmi les nouveautés du square : longues banquettes sous les platanes et autres framboisiers, terrasses plantées, terrain de pétanque et potager fleuri. On y retrouve aussi une nouvelle esplanade végétalisée et trois grands brumisateurs à actionner.

Bellevue amorce sa transition énergétique avec l’éco-appartement

Lancé en 2016, cet appartement témoin a ouvert ses portes au cœur du Grand Bellevue.

Il est possible de le visiter avec ou sans rendez-vous et de participer à des ateliers concernant l’économie d’énergie. L’objectif ? Donner des astuces simples pour adopter les “eco-gestes”.

Porté par Nantes Métropole et les Villes de Nantes et Saint-Herblain, le projet vient, en plus d’amorcer la transition énergétique du quartier, informer et conseiller ses habitants en répondant à 3 objectifs :

À l’intérieur de l’appartement, les visiteurs pourront découvrir plusieurs pièces aménagées dans lesquelles seront organisés divers ateliers. Ces ateliers auront pour objectif d’apporter des conseils sur l’utilisation des appareils électroménagers et des produits d’entretien moins polluants, tout cela de manière pédagogique.

Nadia Coutand, chef de projet de l’éco-appartement précise que “tout le mobilier de l’éco-appart est issu du réemploi”.

Découvrir tous les programmes neufs à Saint-Herblain
Partager sur