Où en est l'aménagement de l'écoquartier Bottière-Chénaie à Nantes ?

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Charlotte Costa" Charlotte Costa

le 26 octobre 2022

[ mis à jour le 26 octobre 2022 ]

SOMMAIRE

Situé à l’est de centre-ville nantais, le quartier Bottière-Chénaie poursuit sa transformation. En aménagement depuis le début des années 2000, il s’étend au cœur de 35 hectares d’anciennes terres maraichères. Labellisé écoquartier en 2016, Bottière-Chénaie se veut avant tout être un quartier accessible, à destination des ménages modestes et des jeunes actifs.

Récompensé à plusieurs reprises par des prix d’urbanisme et d’aménagement, le projet du quartier Bottière-Chénaie accueillera à terme 5 000 habitants. Prônant l’habitat mixte et participatif, ce sont 2 400 logements qui sortiront de terre. Proposés en accession abordable ou libre ou à la location sociale, ils permettront de renflouer le stock de programmes immobiliers neufs nantais. On fait le point sur l’aménagement du quartier Bottière-Chénaie.

Comment est né le quartier Bottière-Chénaie à Nantes ?

Le projet d'aménagement du quartier Bottière-Chénaie a été impulsé par la municipalité de Nantes en 2002. Il répond à deux objectifs. Premièrement, à freiner l’étalement urbain et deuxièmement, à conserver le patrimoine naturel, ainsi que la biodiversité de ces anciennes friches agricoles. Aujourd’hui, le quartier Bottière-Chénaie à Nantes est divisé en 24 îlots. Ces derniers correspondent aux tracés des parcelles qui étaient autrefois cultivées.

Quartier Bottière-Chénaie Nantes – Des parcelles agricoles en périphérie
© Osaze Cuomo – Shutterstock

Imaginée par les cabinets d’urbanistes Pranlas-Descours Architectes Associés et l’Atelier de paysages BRUEL-DELMAR, l’opération d’aménagement de la Z.A.C Bottière-Chénaie englobe un budget de 54,5 millions d’euros. Destiné d'une part à l’habitat mixte, ce financement prévoit également la construction et le développement d’équipements publics et de commerces de proximité.

Le logement dans le quartier Bottière-Chénaie à Nantes

Souvent relégués en deuxième couronne de la métropole nantaise, les ménages aux revenus modestes et les jeunes couples primo-accédants n’ont pas les moyens de se loger à Nantes intra-muros. Grâce à l’aménagement du quartier Bottière-Chénaie, ces profils sont justement le cœur de cible des élus. En proposant une offre de logements accessibles, ils souhaitent les faire rester vivre à Nantes.

Sur les 2 400 logements qui doivent être achevés d’ici 2025, 600 sont proposés en accession abordable et 900 en location sociale. Les dispositifs d’aide à l’achat ou à la location sont pluriels : location HLM, location-accession, prix maitrisés ou bien encore bail réel solidaire. Avec une grande diversité de typologies, des espaces extérieurs et mixtes aussi bien du point de vue générationnel que social, les programmes de logements neufs dans le quartier Bottière-Chénaie ont beaucoup à offrir.

Un grand programme neuf d’habitat participatif

C’est l’un des projets précurseurs en France. Les collectifs Le Hameau des Noues qui réunit des femmes âgées et la Maison Multiple qui est plutôt familial construisent un programme innovant d’habitat participatif, solidaire et intergénérationnel. Sur un terrain de 5 000 m² cédé par Nantes Métropole Aménagement, 33 foyers vont collectivement bâtir leur nouveau lieu de vie.

Initialement prévu en auto-promotion, les deux collectifs ont finalement décidé de se faire accompagner par ICEO, un promoteur spécialisé dans l’économie sociale et solidaire. Au total, une cinquantaine de personnes habiteront ce programme novateur d’appartements et de maisons neuves qui aura recours à la filière bois, aux matériaux biosourcés, ainsi qu’au recyclage, de parquet notamment.

«Nous sommes partis d’une page blanche. Ils ont décidé des volumes du bâti et ont choisi l’emplacement de leurs logements. Nous avons dessiné chaque logement avec eux mais également les espaces communs.»

souligne Éric Gérard, directeur général d’ICEO

Le chantier de ce programme a été lancé le 20 octobre 2022. Symboliquement, les habitants se sont réunis pour planter 400 bulbes. La livraison de ces futures habitations est quant à elle estimée pour le second semestre 2024. 9 logements seront accessibles en location HLM, 13 en location-accession avec un prix au m² à 2 730 € et 11 en accession libre à 3 250 €/m².

Victimes de leur succès, les 33 logements ont tous déjà été attribués. Fort heureusement, d’autres programmes neufs de maisons neuves à Nantes sont construits à Bottière-Chénaie ou disséminés aux quatre coins de la ville.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Les équipements dans le quartier Bottière-Chénaie à Nantes

Si construire des logements neufs à Bottière-Chénaie était essentiel pour répondre à des besoins démographiques grandissants, développer l’offre commerciale et les services de proximité l’était tout autant.

En lien avec l’arrivée des premiers habitants en 2009, le quartier Bottière-Chénaie s’est équipé de commerces, services et loisirs pour faciliter leur installation. La médiathèque Floresca Guépin, l’école primaire Julien Gracq, deux crèches et un gymnase ont été les premières infrastructures à voir le jour. La place du Commandant Cousteau est le cœur de quartier de Bottière-Chénaie. C’est ici que se tient un marché de plein vent tous les mercredis et où les liens se tissent.

Le programme Rubix et le pôle commercial Cœur Chénaie

Route de Sainte-Luce, la nouvelle place centrale du quartier ne passe pas inaperçue. Construite autour d’un grand bâtiment, ce dernier se compose de la résidence Rubix de 172 logements, d’un parking en silo de 377 places, de 2 500 m² de bureaux et de commerces en rez-de-chaussée.

Quartier Bottière-Chénaie Nantes – Le pôle commercial Cœur Chénaie
©Google 2022

L’aménagement du pôle commercial Cœur Chénaie a permis l’édification d’autres programmes neufs et la diversification de l’offre en commerces et services de proximité. : restaurants, banques, pharmacies, pressings, salons de coiffure etc... L’essentiel des commodités sont implantées en croix sur la route de Sainte-Luce et le Mail Haroun Tazieff.

Pour les gérants du Super U, l’implantation de leur commerce de 2 500 m² à Bottière-Chénaie leur permet de se sentir impliqué dans la vie du quartier. Voici leur témoignage :

« L’installation de notre supermarché correspond à un besoin en matière de commerce de proximité. Nous sommes présents depuis l’ouverture du magasin en 2019. Le Super U a montré qu’il était une bonne alternative aux très grandes surfaces situées aux alentours et une locomotive pour renforcer le dynamisme commercial de Bottière-Chénaie. Notre clientèle est très variée et représentative de la population du quartier. Nous sommes aussi très impliqués dans la vie locale, notamment par le soutien aux clubs sportifs ainsi qu’à différentes associations. »

L'environnement dans le quartier Bottière-Chénaie à Nantes

Fort de son passé agricole, le quartier Bottière-Chénaie a su préserver son côté nature. Au milieu des aménagements urbains, les habitants peuvent profiter d’un moment de détente au parc paysager, se rendre aux jardins familiaux ou encore admirer les vestiges des anciennes plaines fertiles. À l’angle du Mail Haroun Tazieff et du chemin de l’Écobut, il n’est pas rare non plus de voir quelques moutons et chèvres en train de brouter de l’herbe à l’ombre des arbres.

Quartier Bottière-Chénaie Nantes – Le ruisseau des Gohards
© Pj44300 – Wikimedia Commons

Couvert jusqu’en 2011, le ruisseau des Gohards, au parc Bottière-Chénaie instaure une véritable continuité paysagère et donne un caractère campagnard au quartier. À l’air libre sur 500 mètres, ce petit cours d’eau accueille une petite faune où vivent grenouilles, poules d’eau et plusieurs espèces d’oiseaux.

En tant qu’écoquartier, Bottière-Chénaie dispose d’un système de gestion des eaux pluviales, différent des schémas classiques. Au lieu de laisser l’eau ruisseler jusqu’à la rivière en emportant toutes sortes de polluants, les noues permettent à l’eau de s’infiltrer dans le sol et d’alimenter les nappes souterraines. Les noues sont des réservoirs enherbés qui permettent de collecter l’eau.

La mobilité dans le quartier Bottière-Chénaie à Nantes

Bien desservi, le quartier Bottière-Chénaie est apprécié des nantais pour sa proximité au centre-ville. Deux stations de la ligne 1 de tramway passent dans le quartier et la ligne Chronobus C7 le traverse.

Tout est pensé pour que les habitants laissent la voiture au garage. La vitesse de circulation dans le quartier est fixée à 30 km/h, voire 20 km/h pour certaines voies partagées voitures/vélos. Pour privilégier le recours à la mobilité douce, un long axe cyclable et piéton relie Bottière-Chénaie à Pin-Sec ou au Vieux-Doulon.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur