Le Hangar 32 : Showroom de l’Île de Nantes

Temps de lecture estimé à environ 7 minutes.

Publié le 15 septembre 2021 par

Morgane Caillière Avatar de l'auteur "Morgane Caillière"

SOMMAIRE

25 000 visiteurs se pressent chaque année dans l’ancien hangar portuaire du Parc des Chantiers. Ici se mettent en scène les projets urbains de l’Île, de Nantes, de leurs enjeux et de l’Histoire de l’urbanisme local dans une exposition permanente régulièrement actualisée. Fermé par la crise sanitaire pendant plusieurs mois, le Hangar 32 a réouvert ses portes au début de l’été.

Après un tour en Eléphant aux Machines de l’Île et un cocktail au Dock Yard du Hangar à Bananes, la visite du Hangar 32 vaut le détour. Les lieux abritent avant tout l’exposition permanente du projet urbain de l'Île de Nantes : ambition phare de la politique urbanistique et de l’immobilier neuf à Nantes.

Initié à la fin des années 80 après la fermeture des Chantiers Dubigeon, l’aménagement de l’Île est en perpétuelle évolution depuis 2002.

L’ancien hangar portuaire est un lieu d'exposition et de pédagogie dédié à ce projet titanesque. Il est ouvert depuis 2004, 3 jours par semaine. Si on considère que l'aménagement de l'Île de Nantes doit s'étendre sur 20 ans environ, le Hangar 32 a encore un bel avenir devant lui.

Fabrizio Neitzke

Les outils ludiques & supports 3D…

Les concepteurs de l’exposition permanente ont eu le souci du détail et du divertissement. Une belle diversité de supports est présentée aux visiteurs. Vidéos, maquette XXL ou 3D interactive permettent entre autres de visionner tous les aménagements en cours et à venir au sein de l’Île de Nantes.

Un second espace, à l’étage, enchaine les expositions temporaires, vitrines de l’urbanisme nantais ou de l’animation culturelle de l’Île de Nantes. Le Hangar 32 est aussi le théâtre d’événements ponctuels, d’informations ou de concertations qui balayent tous les sujets en lien avec l’aménagement du territoire.

Pour accompagner les curieux et répondre à leurs interrogations, des médiateurs, étudiants à l’école d’architecture et passionnés de médiation culturelle sont présents sur place.

Un projet d’aménagement urbain d’envergure européenne

Plusieurs décennies de reconversion de ce support de création de 350 hectares font de l’Île de Nantes un projet d’expérimentation urbaine majeur en France et en Europe. La SAMOA (Société d’Aménagement de la Métropole Ouest Atlantique) pilote cette opération pharaonique jusqu’en 2037. La ville de demain s’invente ici.

Outre la présentation des projets urbains de l’Île, l’exposition du Hangar retrace son passé industriel, ses usines de production textile, ses tanneries, ses chantiers navals...

L’Île de Nantes, près de 400 ans d’histoire

©Wilhelm Hester - Wikimedia Commons

L’archipel d’îlots reliés par une ligne de ponts entre les rives de la Loire, est le théâtre nantais d’une activité économique prospère depuis le XVIIe siècle. C’est à l’époque le seul passage possible sur le fleuve et un grand nombre d’artisans et de commerçants (comme le textile ou les tanneries) s’y installent.

C’est au cours des XIX e et XXe siècles que les bras du fleuve sont comblés et créent la physionomie que l’on peut encore apprécier aujourd’hui. La révolution industrielle bat son plein et l’Île organise son activité autour de 3 quartiers, avec :

Le tournant post-industriel

En 1987, les chantiers navals ferment et cet évènement sonne le glas de la prospérité industrielle pour Nantes. Suite à ce bouleversement, la cité des Ducs entame une réflexion sur le choix d’un nouveau destin pour l’Île. Emerge alors des projets multiples réunit par le but commun d’une politique urbaine et culturelle ambitieuse, à la hauteur de la mémoire de l’endroit.

Cap sur le XXIe siècle

©Thomas Dutour - Shutterstock

En 2003, la Samoa hérite de la conduite opérationnelle du projet de construction de l’Île du XXIe siècle. 3 équipes d’urbanistes-paysagistes vont se succéder. Chacune propose un nouveau regard, de nouvelles ambitions et des spécificités propres.

L’exposition du Hangar 32 détaille les différentes phases du projet pharaonique mené sur l’Ile. Les visiteurs peuvent découvrir ses débuts, accompagnés par l’équipe d’Alexandre Chemetoff, une seconde phase chapeautée par Marcel Smets et Anne-Mie Depuydt de l’agence uapS et enfin sa troisième étape menée par Jacqueline Osty-Claire Shorter depuis 2017.

2000 – 2010 : l’impulsion d’Alexandre Chemetoff & Jean-Louis Berthomieu

Durant ces 10 premières années, l’aménagement de l’Île a pour priorité la révélation de ses territoires naturels et patrimoniaux.

Un joli nombre de programmes de logements neufs et d’équipements publics sortent de terre sur le quai F.Mitterrand, quartier des Fonderies, des Halles Alstom ou encore dans le parc des Chantiers.

Les Machines de Nantes sont inaugurées dans les anciennes nefs des chantiers navals Dubigeon en 2007. Elles sont gérées par la société publique « Le Voyage à Nantes ». En octobre 2007, le Salon international du tourisme a décerné aux “Machines” le prix spécial du jury, qui récompense le caractère innovant d’un équipement touristique. Le Thea Award de la Themed Entertainment Association a également distingué l’attraction.

2010 – 2016 : l’Île au cœur de la métropole avec Marcel Smets et Anne Mie Depuydt

© Henryk Sadura - Shutterstock

En 2010, l’aménagement de l’Île élargit son horizon et l’axe retenu est de donner aux lieux toute leur place au cœur de l’agglomération nantaise. Des projets d’envergure émergent alors. L’accueil des industries créatives s’organise, un vaste parc est aménagé et le réseau de transports en commun (nouvelles lignes de bus et de tramway) se déploie véritablement. Les déplacements doux sont favorisés sur l’Île avec l’aménagement de pistes cyclables et de couloirs piétonniers.

La cohérence et la liaison sont les maîtres mots de cette période qui voit se dessiner d’est en ouest, un ensemble paysager et architectural harmonieux. L’objectif : une mise en valeur des différents quartiers de l’Île et l’élaboration d’une structure d’ensemble articulée autour du grand parc urbain planté au cœur du secteur sud-ouest.

2017 – 2024 : la tendance est au vert avec Jacqueline Osty et Claire Schorter

En 2017, une nouvelle équipe choisit d’harmoniser le dialogue avec la Loire et de développer la place de la nature en ville. Cette ambition nouvelle de structuration du paysage se concentre notamment sur la partie sud-ouest de l’Île qui profitera de profondes transformations dans les années à venir.

De nouveaux quartiers sont construits dont un grand nombre de programmes de logements. La construction d’une nouvelle ligne de tramway est amorcée. Celle du Centre Hospitalier Universitaire doit s’achever en 2026. Le déploiement de nombreux parcs est également prévu : parc des Chantiers, Parc de Loire, de la Prairie au duc ou encore Boire Ste Anne.

Les Nantais, pilotes des projets de l’Île

Ateliers, chantiers participatifs, rencontres citoyennes, balades urbaines… la municipalité nantaise a choisi un aménagement participatif du territoire urbain. Chaque grande étape du projet est précédée d’une consultation citoyenne et la Samoa propose des dispositifs innovants pour associer tous les citoyens à l’aménagement des espaces publics.

Laboratoire urbain In vivo

© Nicolas CAULIER - Wikimedia Commons

Marquage au sol en auto consommation, poignée de portes auto-désinfectantes, mobilier urbain végétalisé, panneaux photovoltaïques au sol, mise en lumière artistique du 360° View de Kaufman & Broad... l’Île de Nantes est un concentré de créativité au service du bien vivre en ville.

Elle présente en outre, une concentration hors norme d’espaces dédiés à la culture, au loisir et à l’innovation ; avec entre autres :

Quels chantiers sont en cours sur l’Île de Nantes ?

La Samoa chapote le programme expérimental “Quartier démonstrateur” qui porte sur les “tiers lieux intelligents”, la “rue connectée” et les “espaces partagés”.

L’ancien Marché d’intérêt national (Rungis Local) démoli en 2019/2020 laissera la place au nouveau CHU nantais. Le démantèlement du circuit de chemin de fer en 2022, amorce une nouvelle phase du projet sur le sud-ouest. Pendant ce temps, les anciennes halles Alstom poursuivent leur mutation en futur pôle d’excellence dédié aux industries culturelles et créative sur l’Île de Nantes.

Partager sur