Les grands projets d’architecture à Nantes et en Loire-Atlantique

Temps de lecture estimé à environ 9 minutes.

Publié le 14 avril 2021 par

Sophie Castella Avatar de l'auteur "Sophie Castella"

SOMMAIRE

Si la Cité des Ducs a su conserver son identité historique et ses vestiges architecturaux datant de l’époque médiévale, certains espaces urbains de la ville ont été modernisés pour proposer de nouveaux usages de vie.

Théâtre fréquent d’opérations immobilières mixtes, les projets urbains à Nantes ont fait d’elle une ville aux mille identités. Investie par les promoteurs locaux et nationaux, de nombreux programmes immobiliers à Nantes y ont été édifiés pour lui donner ses lettres de noblesse en matière d’architecture.

Entre réinterprétation et modernisation urbaine, retour sur les grands projets d’architecture à Nantes de ces dernières années.

La tour Inoxia au cœur de la ZAC Pré Gauchet à Nantes

Les grands projets d’architecture à Nantes - vue sur la tour Inoxia à Nantes
© Google 2021

Elle ne passe pas inaperçue. La tour Inoxia réalisée par l’agence d’architecture et d’urbanisme parisienne Christophe Rousselle Architectes est située au cœur du nouvel écoquartier Euronantes Gare. Élevé sur 12 étages d’une hauteur de 35 mètres, le projet achevé en 2016 révèle une ambition d’envergure : mêler la densité à l’éco-responsabilité.

Cet immeuble articulé en deux îlots distincts renferme 70 logements sociaux et joue sur des volumes affirmés : l’un des îlot est en effet marqué par une stratification de plateaux décalés et l’autre par des lignes plus strictes, s’entremêlant autour d’un cœur de verdure.

Le regard de l’architecte

« Situé au cœur du nouvel écoquartier de la gare de Nantes, ce projet issu des travaux conceptuels de l’agence, prend la mesure d’un site pour appuyer l’idée que la densité peut être un modèle durable pour la ville.

Depuis le lointain, l’émergence du bâtiment principal, créé par des décalages de volumes, procure un empilement unique, une silhouette svelte et légère aux mille reflets. Ces variations d’étages renforcent la qualité intrinsèque de chaque logement, contribuant à donner l’impression d’habiter au dernier étage, ceci dès les premiers niveaux.

De grandes jardinières amovibles agrémentent chaque espace extérieur d’un arbre en pot. Le cœur d’ilot, largement planté, avec des parties en pleine terre, constitue un cadre autour duquel les bâtiments s’ouvrent largement. Chaque volume semble ainsi flotter sur la végétation qui l’entoure.

À l’angle nord-ouest, un bâtiment isolé possède une architecture plus stricte, dont les volumes cubiques donnent des façades abstraites, des aplats en mono-matière, entre or-cuivré d’un côté et de grands linéaires de garde-corps totalement vitré de l’autre, pour créer une volumétrie complémentaire ponctuant l’îlot. » Agence Christophe Rousselle architecte

Le projet Désiré Colombe

Les grands projets d’architecture à Nantes - le projet Désiré-Colombe
© Google 2021

Proche du centre-ville de Nantes, le projet urbain Désiré-Colombe a pris place au cœur de la rue éponyme. Haut lieu de l’histoire sociale nantaise, le quartier abrite l’Institution Livet, la Bourse du Travail, les Mutualités et les Salons Mauduit. Pour valoriser ce patrimoine unique et cher à l’histoire de la ville, le projet Désiré Colombe a démarré dès 2011 pour s’achever en 2020. Celui-ci réunit désormais habitat, équipements urbains et espaces publics au cœur d’un seul et même îlot.

Réalisé par l’agence d’architecture et d’urbanisme Leibar et Seigneurin en collaboration avec le bureau d’étude Egis, Désiré-Colombe est devenu un véritable écosystème au cœur du quartier.

Un espace à vocations multiples

Autre grand projet d’architecture à Nantes livré récemment, Désiré-Colombe est voué à mêler différentes structures au sein d’un même lieu, tout en proposant de l’habitat avec 48 logements locatifs sociaux et abordables. Les anciens immeubles de la Bourse du Travail et de l’Institut Livet ont été réhabilités pour y accueillir deux pôles associatifs (de 5 000 et 4 500 m² chacun). Ces pôles sont tous deux équipés de salles d’exposition, de salles de réunion, de danse et de musique ouvertes au quartier, sensés pouvoir regrouper une trentaine d’associations.

Lieu de réception historique du début du XXème siècle, les Salons Mauduit initialement édifiés dans un style Art déco par Jules Mauduit a été lui aussi démolit puis reconstruit pour y voir se tenir conférences, évènements culturels associatifs et festifs. Structure toutefois fragile, son renforcement n’a pas été possible au regard de la règlementation et a ainsi été reconstruite à l’identique sous l’actuelle cour Livet.

Pour les besoins des familles, c’est aussi un pôle multi-accueil petite enfance qui y est aussi disponible. Disposé au rez-de-chaussée du pavillon des Mutuelles réhabilité, le multi-accueil s’étend sur 600 m² et s’articule en 3 unités. Cette structure de 60 places s’adresse aux tous petits de 3 mois à 4 ans.

Enfin, une base de vie a été réalisée pour abriter le pôle centre-ville du Service des Espaces Verts et Environnement de la Ville de Nantes, à l’arrière du pavillon des Mutuelles, relié avec les jardins Say. Pour stationner de manière aisée dans le quartier, un parking souterrain comprend 221 places sous l’édifice.

La gare de Nantes achevée en octobre 2020

Ce projet était l’une des grandes ambitions de Nantes Métropole. Démarré en 2017, le chantier s’est achevé fin octobre 2020 et avait pour enjeu de répondre aux nouveaux besoins croissants de transports régionaux, de capacité d’accueil et d’améliorer du confort des voyageurs.

Les grands projets d’architecture à Nantes – vue sur la nouvelle gare de Nantes
© Google 2021

Œuvre architecturale signée par l’architecte international Rudy Ricciotti, cette “gare mezzanine” a ouvert ses portes au public le 20 novembre 2020. Construite de verre et de béton, la mezzanine de la Gare est un édifice érigé sur des piliers arborescents de 18 mètres de hauteur. Clé de voûte du projet, elle est un véritable trait d’union entre les voies ferrées et offre un panorama sans pareil sur les extérieurs.

« La nouvelle gare de Nantes est un projet d’invitation à voir différemment le réel. Il s’agit de déplacer le regard habituellement porté sur la ville de Nantes : celle-ci n’est plus ici regardée en pieds, mais bien par-dessus. Peut-être par de là. Le projet se fonde sur 3 univers : les bâtiments voyageurs nord et sud polarisés à la manière d’un aigle à deux têtes et la mezzanine, avec ses ombrières déployées d’est en ouest qui en compose les ailes. Son central autrefois plutôt triste a été démoli pour fabriquer des connexions avec la mezzanine ainsi que le parvis sud. Définie par des structures organiques, la mezzanine renvoi à une vision fictive et interprétée de la nature : la gare est ici exprimée comme étant l’antichambre d’un ailleurs. La gare de Nantes est probablement une gare qui questionne véritablement la notion de voyage. » Rudy Ricciotti, architecte

Les projets architecturaux à venir à Nantes

Effervescente, la Cité des Ducs ne cesse de renouveler son paysage urbain pour affirmer son identité. L’Île de Nantes en est d’ailleurs devenue un fief essentiel, en concentrant de nombreux lieux dédiés à l’art et à l’architecture. Lieu de vie pour bon nombre de Nantais, l’île concentre également des programmes immobiliers neufs. Le reste des quartiers de la ville ne sont pas en reste et seront eux aussi prochainement le théâtre de projets d’aménagement urbain.

Parmi les projets architecturaux à venir, voici les plus attendus :

5Ponts : un nouveau pôle d’accueil sur l’Île de Nantes

Toujours en cours de réalisation, ce projet d’envergure prévoit un véritable centre d’accueil pour les plus démunis mais aussi des logements sociaux et en accession abordable, un restaurant solidaire, des activités, des commerces et même une ferme urbaine.

Piloté par l’association Les Eaux Vives et Emmaüs44, le projet 5Ponts est porté depuis 2009 et a été salué par la Commission européenne pour son action en faveur des plus démunis. À terme, le lieu regroupera plusieurs entités dont un accueil de jour de 80 places, un centre d’hébergement et de stabilisation de 40 places et une halte de 30 places pour les personnes à l’écart des dispositifs d’hébergement et d’insertion au logement.

Les grands projets d’architecture à Nantes – vue sur le projet 5Ponts sur l’Île de Nantes
© Google 2021

En plus de l’accueil et l’accompagnement des personnes en grande difficulté, 5Ponts sera un lieu où seront multipliés les usages tout en gardant une dimension sociale.

Le projet 5Ponts en chiffres :

  • 112 logements : dont 40 hébergements, 38 logements abordables et 34 logements sociaux.
  • 2 565 m² d’équipements
  • 957 m² d’activités
  • 716 m² de bureaux
  • 504 m² de commerces

Le programme neuf Skyhome, sur l’Île de Nantes

Ce projet immobilier mixte signé Xaveer De Geyter Architects (XDGA) viendra renforcer la modernité du quartier Tripode-Viviani. Situé en bord de Loire à quelques pas du boulevard De Gaulles sur l’Île-de-Nantes. Livré à court (pour 2022), il regroupera des logements et des bureaux sur une surface de 16 715 m².

Conçu pour s’intégrer à son environnement urbain, le projet a été imaginé pour mêler harmonieusement ville et nature. Ouverts sur l’extérieur, les espaces de vie offriront une vue imprenable sur le fleuve.

Les grands projets d’architecture à Nantes – vue sur le projet Skyhome sur l’Île de Nantes
© Groupe Arc

Ce programme neuf comptera 11 780 m² de logements avec 194 logements du studio au 4 pièces dont 8 maisons de ville de 3 pièces avec accès indépendant. Pour les entreprises, 4 935 m² de bureaux seront mis à disposition en rez-de-chaussée. Au dernier étage, un espace commun sera créé sous forme de terrasse.

Composé en gradin, Skyhome affiche des façades de matériaux sobres et des lignes épurées, notamment avec des panneaux en verre et verre émaillé. Tout a été pensé pour que la végétation, le ciel et l’eau s’y reflètent à toute heure de la journée.

Un projet mixte à Euronantes

Porté par l’aménageur urbain et promoteur Altaréa Cogédim, c’est un programme mixte d’envergure qui verra le jour à Euronantes, au cœur du quartier Saint-Donatien, en réponse à l’appel à projet lancé en avril 2017 par Nantes Métropole Aménagement. Annoncé en décembre 2020 par Altarea, les travaux ont commencé sur le site et sera développé sur plus de 25 000 m² où coexisteront logements, bureaux et une infrastructure sportive.

Dessiné par a+ Samuel Delmas Architectes en collaboration avec DLW, le projet sera livré au premier trimestre 2023 et comprendra :

Lacaton & Vassal, gagnants du Prix Pritzker 2021

Urbanistes, architectes, ces professionnels répondent aux attentes de chaque usager et des collectivités en concevant des projets d’envergure. De la fameuse maison d’architecte aux opérations immobilières tertiaires, ces acteurs clés participent au devenir de la ville de demain.

Ce duo d’architectes à l’origine de l’École supérieure d’architecture de Nantes (Ensan) a toujours refusé “le principe minimum pour le logement”. Diplômés de l’école d’architecture de Bordeaux en 1980, ils se font connaître au début des années 90 pour leurs maisons individuelles, notamment pour la famille Latapie à Floirac. Lauréats de l’Équerre d’argent en 2011 pour leur réhabilitation de la tour Bois-le-Prêtre à Paris, les deux architectes ont récemment reçu le fameux Prix Pritzker en mars 2021. Ce prix est la plus haute distinction du monde l’architecture.

Connus pour avoir dessiné les plans de l’ENSAN à Nantes, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont ainsi intégré le cercle très fermé des plus grands architectes au monde.

Les grands projets d’architecture à Nantes – vue sur l'école d'architecture sur l'Île de Nantes
© Google 2021
Partager sur