Projet Paridis 21 : la résilience au cœur du renouvellement urbain

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Avatar de l'auteur "Miora R." Miora R.

le 29 décembre 2021

[ mis à jour le 29 décembre 2021 ]

SOMMAIRE

Le projet Paridis 21 va voir le jour près du centre commercial Paridis, route de Paris, à Nantes. Selon les premières estimations, les travaux devraient être achevés à l’horizon 2030. Ce nouveau quartier accueillera bureaux, commerces et logements. Le lancement du projet urbain a été voté par les élus métropolitains il y a quelques mois.30 ans après la création des espaces, l’heure est aujourd’hui à la requalification de ce secteur du nord-est de Nantes en un véritable quartier mixte. La mise en place de ce nouveau programme est une bonne nouvelle pour le marché de l’immobilier neuf à Nantes, qui a retrouvé récemment une dynamique remarquable. Focus sur les détails du projet Paridis 21 à Nantes.

Paridis 21 à Nantes: une métamorphose pour plus de vie locale

Le projet Paridis 21 à Nantes va finalement voir le jour après cinq ans de réflexion. Selon le vice-président de Nantes Métropole, Fabrice Roussel, l’objectif premier est «d’implanter une forme de vie locale» et de sortir par la même occasion de ce que l’on appelle un «quartier à fonction unique». Paridis 21 à Nantes est un site qui accueillera au sein de ses 20 hectares, 370 nouveaux logements (30 % de logements sociaux et 5 % de logements proposés à prix abordables), 32000 m2 de bureaux, 15000 m2 de loisirs, 25000 m2 de commerces (dont un magasin Leroy Merlin), divers restaurants et services ainsi qu’un parking de 4500 places.

© Magda Ehlers - Pexels

Le 8 octobre dernier, les élus métropolitains ont débattu pendant plusieurs heures sur le projet Paridis 21 à Nantes. Le vote a été particulièrement serré, avec 48 qui ont voté pour, 17 qui ont voté contre et 31 abstentions.

Le centre commercial Paridis

Le centre commercial Paridis à Nantes dispose de 68 boutiques consacrées à la mode, au shopping et aux plaisirs gourmands. C’est un centre à la fois attractif et dynamique qui offre un choix immense de services et commerces pour tous les âges et pour toutes les bourses. Chaque semaine, le centre commercial accueille en moyenne 45000 visiteurs par jour, soit plus de 6 millions de visiteurs par an. L’image de Paridis est identique à celle que veut afficher le nouveau projet Paridis 21 à Nantes, c’est-à-dire un lieu où il fait bon vivre, convivial et où le partage et la proximité sont primordiaux.

Nantes va aussi bientôt voir un nouveau magasin Leroy Merlin sortir de terre. Ce type de magasin de bricolage est très apprécié par les amateurs. Pour l’heure, le seul établissement ouvert est celui situé à Rezé, ce qui fait un trajet plus ou moins long pour ceux qui habitent dans la partie nord de la ville.

Un écart entre la théorie et la pratique

La Métropole a précisé que ce nouveau pôle économique permettra la création de 600 emplois supplémentaires dans les secteurs des loisirs et du commerce ainsi que 2000 emplois tertiaires. Quelques élus ne sont pas tout à fait d’accord avec cette affirmation. La co-présidente du groupe écologiste et citoyen, Mahel Coppey, a souligné que la requalification de la zone Paridis à Nantes est avant tout «un énième sauvetage d’un modèle à bout de souffle qui est basé sur l’hyperconsommation». Elle a ajouté que la création de nouveaux commerces et de bureaux n’est pas en phase avec les urgences écologiques et sociales du moment. En effet, la construction de plus de logements aurait été plus appropriée. Par ailleurs, la création de 4500 places de stationnement (aujourd’hui à 2390) encouragera encore plus l’utilisation de la voiture personnelle, ce qui augmentera le trafic et donc la pollution.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 85 52 80 36

Un projet porté par Pierre Chartier

Le projet Paridis 21 à Nantes est porté par Pierre Chartier, l’homme d’affaires propriétaire d’Atlantis et de Leclerc Paridis. Il travaille de près avecla Compagnie de Phalsbourg, un grand nom de l’immobilier commercial dans l’Hexagone. Le nouveau quartier sera accompagné d’un «réaménagement qualitatif des espaces publics». Le chantier sera payé par des opérateurs privés à hauteur de 11 millions d’euros. Les travaux comprennent plusieurs phases, dont:

La collectivité a également prévu un nouveau parvis et des squares ouverts sur la métropole, en plus des espaces extérieurs ouverts au public 24h/24.

© Brett Sayles - Pexels

Rappelons que le centre commercial Paridis a été inauguré en 1986 et qu’il est connecté au périphérique de Nantes par la porte de Carquefou.

Un boulevard paysager

Pour le projet Paridis 21, la priorité est à la reconquête de l’espace actuel par le végétal. Il sera question de lutter efficacement contre les îlots de chaleur, de gérer au mieux les ressources naturelles et de diversifier les écosystèmes. Ces étapes seront menées par le biais de la réutilisation des matériaux d’excavation et de démolition ainsi qu’en valorisant les déchets de construction. La route de Paris deviendra un«boulevard paysager», qui a été repensé pour intégrer des transports en commun en site propre, incluant les mobilités douces. Selon les derniers rapports, l’argent provenant des opérateurs immobiliers pour la participation au projet servira à financer le réaménagement des espaces publics et à l’enfouissement des lignes à haute tension électrique.

Non à l’artificialisation

La mairie souhaite garder son cap idéologique en évitant de passer par l’artificialisation. Le projet s’étend sur 20 hectares au total, et cinq hectares seront dédiés entièrement à des espaces paysagers. Fabrice Roussel a indiqué que «cela s’inscrit dans une volonté globale de limitation de l’étalement urbain et de la reconstruction de la ville sur elle-même».

Les Verts contre le projet ?

Le parti EELV, porté par Mahel Coppey, a fait part de son regret face à la place consacrée à la voiture personnelle dans cette zone. Les risques d’inondations avec les parkings souterrains sont bien présents selon elle. Par ailleurs,le projet ne dispose d’aucune cohérence avec la ville du quart d’heure et peut nuire aux petits commerces. Pour les Verts, la priorité aurait dû être accordée au développement des services et à la création de plus de logements.

© Michael Fousert - Unsplash

Des problèmes d’accès en perspective ?

C’est une des questions que se posent certains élus nantais, à l’instar de Julien Bainvel (LR). Ce dernier a déclaré qu’il n’est pas du tout facile d’atteindre Paridis en empruntant les transports en commun depuis la partie nord-est de la métropole. La porte de Carquefou est déjà catégorisée de «point noir». De ce fait, il sera extrêmement délicat d’anticiper l’afflux de nouveaux habitants et de travailleurs journaliers sur ce site. D’après cet élu, il est important de se concentrer sur la mise en place de «lignes de transports en commun spécifiques». Parmi les pistes envisagées, un tramway, un Chronobus ou un Busway. La création de 4500 places de parking sans «parking relais» ne sera d’aucune aide à la fluidification de la circulation. Julien Bainvel a aussi ajouté que le périmètre prévu pour le projet est trop juste. Selon lui, il aurait bien pu franchir le périphérique pour régler les problèmes de mobilité.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 85 52 80 36
Partager sur