Nantes détient le 4ème patrimoine immobilier le plus riche de France

Temps de lecture estimé à environ 3 minutes.

Publié le 30 août 2017 par

Gilles Vidotto Avatar Gilles VIDOTTO

SOMMAIRE

© Amy_Shot - Shutterstock

Patrice de Moncan, écrivain et économiste français, en collaboration avec la FNAIM, a évalué le patrimoine immobilier des grandes villes de France. Nantes, la cité des Ducs, détient le 4ème patrimoine immobilier de l’hexagone. Comment ce résultat a-t-il été obtenu ? Quelles données prend-t-il en compte ?

Le patrimoine immobilier nantais vaut 41.5 milliards d’euros

L’étude de la valeur immobilière de Nantes repose sur les 11 quartiers de la ville. De fait, le patrimoine immobilier nantais vaudrait 41.5 milliards d’euros. Selon l’INSEE, ce sont 168.717 logements qui sont passés au crible. La valeur patrimoniale de Nantes comprend :

La valeur immobilière de la Cité des Ducs est relativement récente. Effectivement, plus de la moitié des édifices (55.7%) ont été construits après la Seconde guerre mondiale (entre 1946 et 1990). En particulier, depuis ces quinze dernières années, où les constructions se sont accélérées et totalisent plus de 23.5% de nouveaux bâtiments. La cause ? La démographie nantaise qui ne cesse d’augmenter.

Comment l’étude a-t-elle été réalisée ?

Les agents immobiliers de la FNAIM et Patrice de Moncan ont étudié l’ensemble des bâtiments nantais. Toutefois, les monuments les plus importants, tels que le Château des Ducs de Bretagne ou la cathédrale Saint-Pierre, ont volontairement été écartés de l’évaluation pour ne pas fausser l’estimation. Pour autant, Patrice de Moncan et la FNAIM se sont amusés à calculer la valeur immobilière des monuments de la ville.

Si le Château des Ducs de Bretagne était un ensemble résidentiel, composé de T4 de bon standing, l’édifice coûterait, alors, 240 millions d’euros.
De même pour l’Hôtel de ville qui vaudrait 125 millions d’euros.
©SergiyN - Shutterstock

En se basant sur la valeur des logements, déterminée grâce aux transactions effectuées sur le sol nantais, Nantes obtient, alors, la 4ème place du classement des patrimoines français. Elle se positionne derrière Paris, Strasbourg, Marseille et Nice. Elle se classe, toutefois, devant sa rivale atlantique : Bordeaux

Pourquoi la démographie de Nantes augmente-t-elle ?

La métropole développe ainsi de grands projets, tels que Euronantes qui vise à construire un quartier d’affaires de dimension internationale. Celui-ci se situera entre le quartier de la gare et l’Île de Nantes. D’ici 2020, Euronantes regroupera 500.000 mètres carrés de bureaux et pourra créer 10.000 nouveaux emplois.

Par ailleurs, en seulement dix ans, Nantes a réussi à se forger une solide réputation économique et elle a accueilli de nombreux nouveaux habitants. Séduits par l’environnement, ces derniers profitent, selon le Figaro Immobilier, de 37 mètres carrés d’espaces verts par personnes. La proximité avec l’Océan Atlantique (moins de 45 minutes de Saint-Nazaire), l’offre culturelle et le taux de chômage inférieur à la moyenne nationale sont les principaux facteurs responsables de cette démographie galopante.

Avec les constructions à venir, nul doute que la métropole nantaise verra son patrimoine immobilier revalorisé.

Sources :

Partager sur