Maison de l'Innovation à Nantes : un projet audacieux

Temps de lecture estimé à environ 9 minutes.
Avatar de l'auteur "Charlotte GUEHENNEC" Charlotte Guehennec

le 03 mars 2021

SOMMAIRE

Dessinée par l’agence d’architecture Baumschlager Eberle, la Maison de l’Innovation verra le jour en 2022 sur l’Île-de-Nantes. Elle regroupera 800 chercheurs et informaticiens du Groupe La Poste, actuellement répartis sur 4 sites de Nantes. Sa particularité : une architecture innovante en ossature bois et une ambition écologique et sociétale forte.

©Ricochet64 -Shutterstock

Un nouveau bâtiment pour le Groupe La Poste

Pour marquer sa transformation numérique , le groupe La Poste fait table rase de son site actuel situé rue Viviani sur l’Île de Nantes et fait peau neuve avec la construction de la Maison de l’Innovation. En regroupant l’ensemble de ses collaborateurs dans un même bâtiment, le groupe promeut “l’open innovation” au sein d’un même espace professionnel et affiche sa volonté de créer de nouvelles synergies entre ses équipes.

Les salariés des différentes unités de recherche et informatique pourront échanger au sein d’un bâtiment facilitant la circulation et le partage d’informations. Ce nouveau pôle d’expertise regroupera l’ensemble des services de l'entreprise française historique : colis/courrier, production, banque, réseau et cybercriminalité.

Un projet de centralisation des compétences propice à créer une émulation et attirer de nouveaux “talents”.

Le Directeur des systèmes d’information du Réseau La Poste, Louis Ramin, précise : “La Maison de l’innovation va représenter une vitrine de la transformation numérique du Groupe. Ce sera à la fois un lieu de travail, qui permettra de renforcer les synergies et la coopération entre les équipes pour une meilleure performance, et un lieu ouvert à l’écosystème numérique nantais et au grand public. L’autre enjeu est de créer un pôle d’expertises reconnu et d’attirer de nouveaux talents, en particulier les jeunes diplômés. »

La Maison de l’Innovation ambitionne également de lier l’écosystème numérique, économique et social sur l’île de Nantes. Pour cela, le rez-de chaussée du bâtiment nantais pourra accueillir du public, et proposera des espaces de restauration et des services de proximité. Ces 500 m² d’espaces publics favoriseront les échanges entre habitants du quartier.

Une démarche à l’image de la politique sociale du Groupe La poste, qui pour la réalisation du chantier de La Maison de l’Innovation, fait appel à des personnes en insertion.

©NataliaFedori -Shutterstock

Une architecture innovante au cœur de Nantes

La Maison de l’Innovation remplace les bâtiments de la Poste rue Viviani. Ce projet est en totale cohérence avec la démarche urbaniste de Nantes qui vise à moderniser ses infrastructures. L’ immobilier neuf à Nantes se développe et les nouvelles entreprises viennent ainsi remplacer les anciennes industries de la ville.

Aussi, dans une volonté de proportion avec le boulevard Général de Gaulle et la place Viviani très végétalisée, l’ architecture de la Maison de l’Innovation est en bois et volontairement de grande envergure.

15 500 m² en ossature bois constituent cet immeuble dont la construction est réalisée sur une infrastructure en béton et soutenue par des arcs, également en béton. Sur 7 étages, la répartition des pans de bois offre une transparence unique au bâtiment. Chaque niveau offre une perspective sur l’extérieur, ainsi que sur les autres paliers et la cour intérieure. Un jeu de volumes, d’espace et de lumière qui lui confère un caractère inédit et résolument innovant.

La Maison de l’Innovation profite également d’une situation géographique des plus stratégiques sur l’île de Nantes. Ce secteur central de l’agglomération fait déjà la part belle au numérique et à l’innovation. À titre d’exemples, les Halles accueillent un pôle universitaire dédié aux cultures du numérique, l’ écoquartier Prairie-au-Duc est représentatif de l’innovation immobilière , et l’ attraction des Machines est une véritable innovation créative qui siège sur l’Île de Nantes.

La construction de la Maison de l’Innovation constitue une identité forte pour La Poste mais également pour la ville. L’utilisation du bois comme matériaux principal exprime une volonté de porter l’immobilier vers une démarche plus durable. L’architecture singulière du bâtiment conjuguée à l’esthétique et aux performances énergétiques du bois, font de la Maison de l’Innovation un projet ambitieux et novateur.

©Daliusposus -Shutterstock

Une construction immobilière à haute valeur écologique

Composée de 14 500 m² de bureaux et 500 m² d’espaces publics, la Maison de l’Innovation est un vaste pôle d’expertise pour la Poste. Sa conception architecturale est à la hauteur de ses qualités environnementales.

Optimisation des énergies

Utilisation de matériaux adaptés

Un écosystème local

La construction de La Maison de l’Innovation à Nantes est ainsi à haute valeur écologique. Une performance environnementale attestée par l’obtention de 5 cinq labels et certifications : HQE « Excellent », E+C-, OSMOZ, Biodivecity et Ready 2 Services.

Nantes, une ville tournée vers l’immobilier écologique

Porté par le Grenelle de l’Environnement puis la transition écologique, initiés par le Gouvernement Français, l’immobilier neuf se veut plus vert. Les logements neufs respectent les normes de la Réglementation Thermique 2012 et peuvent être équipés de système domotique permettant de maîtriser ses équipements et sa consommation. Les constructions immobilières profitent de matériaux plus durables et leurs conceptions assurent une meilleure luminosité naturelle.

À l’instar de la Maison de l’Innovation, l’ immobilier neuf à Nantes prend le chemin de la croissance verte.

L’agglomération nantaise, qui connaît une évolution démographique exponentielle et continue, développe la construction de quartiers éco-conçus. Prairie-au-Doc et Bottière-Chénaie proposent ainsi des appartement neufs éco-responsables, dans une zone privilégiant les déplacements doux et la mixité sociale.

©saiko3p -Shutterstock

Véritable prouesse d’innovation écologique, les BEPOS font leur arrivée sur le marché de l’immobilier neuf. Alors que les Bâtiments à Basse Consommation (BBC) sont la norme sur le marché depuis 2013, ces Bâtiments à Energie Positive (BEPOS) vont à terme les remplacer. Les BEPOS produisent plus d'énergie qu’ils n’en consomment, pour viser une sobriété énergétique totale. Une construction BEPOS dispose d’une isolation thermique et phonique de haute qualité, et est équipée d’un système de ventilation et de rafraichissement sur mesure. L’installation de panneaux photovoltaïques, d’éoliennes, ou encore de système de filtrages naturel des eaux usées permettent d’optimiser le fonctionnement de ces immeubles.

Un procédé de récupération des énergies que l’on retrouve dans le projet de Maison de l’Innovation.

RE 2020 : des normes environnementales repoussées à 2022

Annoncée pour l’été 2021, la Réglementation Environnementale 2020 a finalement été repoussée au 1er janvier 2022. Une satisfaction pour les acteurs de la construction et de la promotion immobilière qui ont 6 mois supplémentaires pour se préparer.

Les modifications du nouveau calendrier de la RE 2020

L’entrée en vigueur au 1er janvier 2022 de la RE 2020 s’accompagne de quelques ajustements. Comme le précise Emmanuelle Wargon, actuelle Ministre du Logement, ce report “décale d'autant les jalons suivants d'évolution des seuils d'émission carbone : tant en logement individuel que collectif, ils sont désormais fixés à 2025, 2028 et 2031 ».

Concrètement, il sera encore possible jusqu’à fin 2023 de déposer un permis de construire pour des maisons individuelles chauffées au gaz, “lorsqu’un permis d’aménager prévoyant une desserte en gaz a déjà été délivré”.

Une nouvelle piste de réflexion est également lancée sur l’usage du biométhane. Le Gouvernement Français plancherait en effet sur un moyen pour l’immobilier neuf d’utiliser ce gaz vert issu, entres autres, de déchets agricoles.

Enfin, alors que le bois était fortement mis en avant dans la dernière mouture de la RE 2020, les nouveaux arbitrages laissent plus de place aux matériaux biosourcés. Les professionnels du bâtiment pourront dès lors utiliser la terre crue ou la pierre de taille, à condition de respecter un faible taux de carbone.

La RE 2020 au service d’un immobilier plus écologique

Avec un objectif de réduction de l’impact carbone des bâtiments, la RE 2020 se veut ambitieuse. Elle succède à la RT 2012 qui plafonne la consommation d’énergie des logements neufs à 50kwh/m² par an.

« Pour tous les acteurs de la construction, [la RE 2020] représente un défi, car elle questionne leur vision et leur position sur le marché, ce qui peut créer des réticences et encourager à faire valoir des situations particulières. Mais la discussion a lieu, et le dynamisme des échanges témoigne de la pertinence de cette réglementation. » indique Laurent Morel, président de l’Institut Français pour la performance du bâtiment.

La RE 2020 s’articule autour de 3 axes majeurs :

  • Réduire l’impact carbone des constructions immobilières neuves avec une prise en compte de la totalité des émissions de CO²
  • Améliorer la performance énergétique des logements
  • Assurer un confort optimal face à des épisodes de forte chaleur

La RE 2020 agit pour le développement durable en impliquant tous les métiers de la construction. Les logements ne devront plus être les seuls garants d’un effort pour l’environnement. Cette nouvelle réglementation environnementale entend considérer l’impact de la fabrication des matériaux de construction et des équipements. Elle prendra également en compte les rejets de gaz à effet de serre. Ces objectifs favoriseront l’utilisation de produits plus écologiques et inciteront à cesser l’usage d’énergies fossiles.

En utilisant majoritairement le bois dans sa conception, la Maison de l’Innovation à Nantes applique la transition écologique dans l’immobilier et limite son impact sur l’environnement. Dans le cadre de ce projet pour l’entreprise la Poste, le bois n’est pas qu’un matériau de construction, mais un élément esthétique à part entière. La Maison de l’Innovation est l’un des premiers bâtiments de Nantes dont la façade est intégralement en bois. L’association du bois et des grandes surfaces vitrées des différents étages est une manière de réaliser une transition douce avec le futur de l’immobilier, plus écologique.

Partager sur