Les contours de la place de la Petite Hollande à Nantes se précisent

Temps de lecture estimé à environ 8 minutes.
Avatar de l'auteur "Amélie CARALP" Amélie Caralp

le 15 avril 2022

[ mis à jour le 02 mai 2022 ]

SOMMAIRE

Fin Mars s’est tenue une réunion publique de présentation de l’avant-projet “La Loire au Cœur". Ce projet, le plus grand en termes d’espace public puisqu’il s’étend sur 11 hectares, englobe notamment le réaménagement de la place de la Petite Hollande à Nantes, qui accueille à ce jour un immense parking. Un espace qui sera entièrement repensé afin de donner envie aux Nantais de venir y flâner et se promener. En bords de Loire et à deux pas de l’hypercentre, cet espace n’a d’intéressant que son marché de plein vent du samedi. Un espace urbain sous-exploité donc, auquel la municipalité et la métropole de Nantes entendent redonner toutes ses lettres de noblesses. Ce projet urbain de grande ampleur devrait, à termes renforcer encore l’attractivité de ce secteur de la ville et profiter au marché de l’immobilier neuf à Nantes .

Transformation de la place de la Petite Hollande à Nantes : un projet à vocation naturelle et environnementale

La place de la Petite Hollande à Nantes, en plein cœur du quartier Feydeau et à seulement quelques minutes de l’hypercentre nantais fait l’objet d’un projet urbain de grande ampleur, visant à rendre plus accueillante cette place actuellement intégralement minérale et destinée au stationnement de voitures. Un budget conséquent de 70 millions d’euros a été annoncé pour réussir à faire de ce lieu un vaste espace végétalisé, respectueux de la biodiversité et propice à la flânerie.

Ramener la nature en cœur de ville

L’objectif principal du réaménagement de la place de la Petite Hollande est de ramener la nature au cœur de la ville. Ce site situé à seulement 5 minutes de marche de la Place Royale et de la Place Graslin est actuellement constitué uniquement d’un grand parking, accueillant un marché de plein vent le samedi. Il ne s'agit donc pas d’un espace où l’on souhaite venir se détendre et passer du temps. Pourtant sa situation est idéale, en bord de Loire et à quelques minutes de la Passerelle Victor Schoelcher reliant à l’Île de Nantes ainsi que de la voie cyclable du quai de la Fosse.

“Ce site est magnifique. On y sent l’appel du large et des voyages. Mais ces espaces, aujourd’hui dédiés à la voiture, sont sous-valorisés : très peu de promeneurs s’arrêtent pour profiter des lieux.”

Henri Bava, paysagiste-urbaniste Agence TER

Afin de rendre au site ses lettres de noblesses et de lui insuffler une orientation environnementale, 3 hectares de surface seront végétalisés : plantation de près de 300 nouveaux arbres, création d’une prairie et d’espaces de pleine terre afin de préserver la biodiversité et de permettre aux eaux pluviales de s’infiltrer...

Ces 3 hectares s'organiseront autour de trois ambiances paysagères :

3 700m² d’espaces refuges pour la biodiversité devraient ainsi être créés, avec de nombreux îlots de biodiversité le long de la future trame boisée des rives ligériennes.

L’objectif est de créer une place-parc, véritable îlot de fraicheur en pleine ville. Les arbres plantés devront être capables d’apporter de l’ombre et de résister à des températures en augmentation. À la demande des citoyens, 5 points de brumisation seront également installés entre les pavés, dans la pelouse et sur les rives. Selon Delphine Bonamy, adjointe à la nature en ville et à la végétalisation, “Tout cela contribuera à lutter contre la pollution de l’air, à apporter de l’ombre, à conserver de la fraîcheur et donc à rendre plus agréable et vivable cet espace.

Réduire l’utilisation de la voiture au profit des modes de déplacement doux

Bien que la suppression totale de l’usage de la voiture dans le secteur de la place de la Petite Hollande à Nantes ne soit pas une piste envisagée, son utilisation sera fortement réduite au profit de modes de déplacement plus doux comme le vélo ou les transports en commun.

Un axe cyclable magistral sera ainsi créé au Sud et à l’Ouest de la place, permettant de relier facilement la piste déjà présente le long du quai de la Fosse en bord de Loire. L’axe passera devant la piscine Léo Lagrange et continuera en direction du centre-ville et de la gare, pour un accès facilité. La promenade nantaise, jusque-là aménagée entre la gare et la place du Commerce, sera prolongée au nord de la place, jusqu'au pont Anne de Bretagne. D’autres promenades permettront de relier par exemple la Place Royale à l’Île de Nantes en passant en plein cœur de la place de la Petite Hollande.

“La circulation sera décalée, il y aura un renforcement du tramway, une place plus grande donnée au vélo et aux piétons, et un schéma qui vise à supprimer la circulation de transit. L’idée est d’avoir un axe magistral qui parcourra la place en bords de Loire, là où il y a aujourd’hui des voitures.”

Thomas Quéro, adjoint en charge des projets urbains

Une voie routière sera tout de même maintenue pour faciliter l’accès, en parallèle de la ligne 1 du tramway. Cet axe sera limité à 30km/h et permettra d’accéder aux deux parkings les plus proches, situés place du Commerce et au niveau de la Médiathèque. Une zone de rencontre en sens unique, limitée à 20km/h, permettra également d’accéder à la piscine en voiture.

©Alex Yuzhakov - Shutterstock

Retrouver la Loire

Autre objectif du réaménagement de la place de la Petite Hollande à Nantes, retrouver un accès facilité et agréable à la Loire, jusqu’alors laissée au second plan. Dans l’optique de “révéler la Loire”, une cale en gradin sécurisée sera créée, afin d’inciter les nantais à se poser pour contempler le fleuve. Les rives seront quant à elles arborées et aménagées de bancs, tables XXL, et agrès sportifs afin de multiplier leurs usages et d’en faire un lieu à la fois d’activité et de repos.

De nouveaux équipements et infrastructures

Afin de rendre la place de la Petite Hollande à Nantes plus attractive, de nouvelles installations vont voir le jour. Ces équipements tels que tables, bancs ou espaces de jeux pour enfant prendront place autour de l’esplanade centrale, pièce maitresse du projet. Cet espace sera chargé d’assurer le lien entre le centre-ville et l’Île de Nantes et devra donc donner envie de le parcourir, de s’y poser, de s’y retrouver... Pour cela, quatre kiosques seront créés pour venir animer l’espace : l’un deux accueillera une bibliothèque de poche, l’autre une ginguette et les deux autres serviront de local associatif et de cabane du potager.

L’esplanade quant à elle continuera d’accueillir le marché de plein vent du samedi, mais se verra confier d’autres missions, permettant de faire de la place de la Petite Hollande un véritable lieu d’échange et de vie. Des évènements pourront en effet y être organisés pour la dynamiser : concerts, brocantes, feux d’artifices... À termes, la place de la Petite Hollande deviendra la “plus grande esplanade à vivre de la Métropole” selon Pascal Bras, vice-président de Nantes Métropole.

“Ce sera une grande transformation car aujourd’hui on a un espace de grande taille conservé uniquement au profit d’un parking qui n’est animé que les jours de marché. Sur cet espace l’idée est de créer du grand paysage, depuis l’Île Feydeau, de donner une vue sur la Loire et de redonner à cette place un caractère beaucoup moins minéral, avec deux types de pelouse (germinée et prairie), en replantant des arbres, pour donner envie de venir s’y promener. En dehors des jours de marché l’esplanade pourra servir de support à différents évènements : concerts, brocantes...”

Thomas Quéro, adjoint en charge des projets urbain

Le square Daviais, à l’Est de la place de la Petite Hollande n’est quant à lui pas encore fixé sur son sort. Si un projet de rotonde a d’ores-et-déjà été écarté, il est certain que le square deviendra également un espace important de l’opération. Deux possibilités sont ainsi toujours à l’étude :

Dans tous les cas, la création de vergers et de stations gourmandes est prévue, de même que la mise en place d’un point d’eau de type pataugeoire au centre du square.

Un projet urbain concerté et citoyen

©Flamingo Images - Shutterstock

Le réaménagement de la place de la Petite Hollande à Nantes entre dans le giron d’un projet urbain de plus grande ampleur, le projet “Loire au cœur", qui prévoit de redessiner 4 kilomètres de berges, depuis la gare jusqu’au Bas-Chantenay. L'opération Gloriette-Petite Hollande est le cœur même du projet et sera la première à être menée. Les travaux devraient ainsi débuter dès 2024, pour une livraison de l’esplanade et de ses abords en 2026. Le reste du chantier s’échelonnera ensuite en plusieurs phases jusqu’à 2028.

Cette vaste opération est menée depuis le début en concertation avec les citoyens afin de répondre au mieux à leurs besoins, envies et attentes. Les résultats de la consultation citoyenne effectuée de 2017 à 2019 a mis à jour de nombreuses attentes des citoyens concernant l’espace Gloriette-Petite Hollande à Nantes :

  1. Accorder une place importante au végétal
  2. Rappeler la Loire par la présence de l’eau sur la place
  3. Travailler les connexions Nord-Sud et casser l’effet longiligne de la place
  4. Valoriser le patrimoine existant
  5. Laisser le champ libre à l’appropriation en ne définissant pas des usages trop précis
  6. Développer les activités en bord de Loire
  7. Conserver l’ambiance et l’identité du marché tout en le rendant plus accessible, aménagé et écoresponsable
  8. Assurer la cohabitation des usages et sécuriser la traversée de la place
  9. Pas de traversée automobile de la place
  10. Étudier l’utilité d’un parking et trouver des alternatives possibles

Des préoccupations qui semblent avoir été en très grande partie prises en compte par les élus dans la présentation de leur avant-projet concernant la place Petite Hollande à Nantes.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 85 52 80 36
Partager sur