Plan de Déplacements Urbains à Nantes : la métropole opte pour une stratégie d’écomobilité

Temps de lecture estimé à environ 8 minutes.
Avatar de l'auteur "Charlotte Costa" Charlotte Costa

le 12 août 2022

[ mis à jour le 12 août 2022 ]

SOMMAIRE

Adopté le 7 décembre 2018, le Plan de Déplacements Urbains (PDU) 2018-2027, perspectives 2030 de Nantes Métropole est un document qui fixe dans le cadre légal l’organisation du transport des personnes et des marchandises, la circulation et le stationnement. Construit autour de 4 ambitions, le PDU a pour objectif de lutter contre les problèmes climatiques que l’on rencontre de nos jours et à encourager les modes de déplacement doux.

Né d’un constat d’une forte augmentation démographique au sein de l’agglomération nantaise cette dernière décennie, le PDU répond avec efficacité aux nouveaux enjeux auxquels le territoire doit faire face. Au cœur du quotidien de chacun, les déplacements sont un défi de taille à relever par la collectivité. Notre agence NantesImmo9 vous décortique ce plan de grande envergure et fait le point sur la mobilité à Nantes : un critère qui peut donner de la valeur à votre bien immobilier neuf .

© OlegPandaBoev – Shutterstock

Le PDU 2018-2027, perspectives 2030 de Nantes Métropole en bref

Depuis plus de 20 ans Nantes Métropole a pour ambition de concilier le concept de ville mobile à celui de ville durable. Pour y parvenir, elle s’appuie sur des objectifs bien précis, le plus important étant de réduire significativement les déplacements individuels en voiture au profit de modes plus doux et collectifs. En 2015, 43 % des déplacements de la métropole étaient effectués par des automobilistes roulant seuls à bord de leur voiture. D’ici 2030, l’objectif est de faire baisser cette part à 27 % et d’encourager en contrepartie le co-voiturage et l’usage des transports en commun.

Traduit en 58 actions concrètes, le PDU de Nantes Métropole affiche un coût global d’investissement s’élevant à 3,3 milliards d’euros. En comparaison à l’ancienne version du document, cela représente une augmentation des moyens de près de 30 %. Pour conserver sa place de 7ème métropole de France et son attractivité, la capitale des Ducs souhaite frapper fort.

Les politiques de la ville et de la métropole savent aussi que le changement des comportements ne peut pas uniquement se faire en améliorant les infrastructures. Un travail de sensibilisation, d’information auprès des usagers est nécessaire afin de les accompagner justement. À travers 4 leviers, le Plan de Déplacements Urbains de Nantes a pour vocation à préserver le cadre de vie des habitants, d’améliorer l’accessibilité et de s’ancrer dans une politique engagée envers la transition énergétique.

Axe n°1 - Des services plus performants

La première ambition du PDU de Nantes est de rendre les services déjà existants plus performants et d’en créer de nouveaux pour s’adapter aux besoins naissants. Le but est d’améliorer l’offre pour mieux connecter les pôles entre eux et d’assurer une bonne accessibilité. Le réseau, dans sa globalité doit être lisible et facile à utiliser pour chacun des usagers.

Pour répondre à cette ambition, la métropole consacrera une bonne partie de son enveloppe budgétaire à maintenir un réseau performant (rénovation et renouvellement du matériel), à l’étendre au-delà des limites du périphérique et à améliorer sa capacité à franchir les cours d’eau. En tant que façade ouest de l’hexagone, la métropole de Nantes devra aussi veiller à valoriser les pôles d’échanges multimodaux (gares, aéroport) qui participeront à renforcer son attrait national.

Renforcer l’offre en transports en commun

© Leonid Andronov – Shutterstock

Consolider le maillage du réseau de transport en commun de la métropole est véritablement un enjeu majeur du PDU de Nantes. À ce jour, l’offre du réseau TAN (transports de l’agglomération nantaise) est déjà plutôt bien étoffée mais pourrait l’être davantage. D’autant plus qu’au vu de la croissance démographique exponentielle du territoire, anticiper les nouvelles liaisons pour maitriser les flux n’est pas une mauvaise idée.

Concrètement, en action, renforcer l’offre de services de transport signifie créer 2 nouvelles lignes de tramway, poursuivre la connexion des lignes de tramway 1 et 2 jusqu’à Babinière, prolonger les lignes du Busway, créer des lignes supplémentaires de Navibus, augmenter la capacité de stationnement dans les parkings-relais et recevoir 61 nouvelles rames de tramway.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 85 52 80 36

Axe n°2 - Une mobilité de proximité douce et apaisée

Seconde ambition du PDU de Nantes, donner la priorité aux déplacements de proximité comme la marche ou le vélo qui constituent un levier majeur pour l’aménagement des espaces publics et la qualité de vie urbaine. À horizon 2027, le but est de proposer aux habitants une voirie adaptée à la mobilité douce par le développement de bandes cyclables et de cheminements piétons.

Développer les bandes cyclables

Le 12 février 2021, le conseil métropolitain a favorablement voté pour la création d’un réseau vélo à l’échelle métropolitaine. Pour Aurélien Boulé, élu à la ville en charge du développement de la pratique cyclable, l’objectif est de multiplier par 4 la pratique du vélo au sein de l’agglomération. En s’inspirant des pratiques de nos voisins européens, la métropole de Nantes compte créer un réseau cyclable de plus de 640 kilomètres.

Pour cela, elle compte mettre en place 3 types de voies :

Une stratégie pour les piétons : une affaire qui marche

Toujours dans le cadre du Plan de Déplacements Urbains, la métropole de Nantes a mis en place une stratégie bien élaborée en faveur des piétons. L’objectif étant de développer une métropole “marchable”, capable de répondre aux défis actuels tels que ceux liés à la transition écologique, à la cohésion sociale, ou encore à la santé publique.

En 2015, la marche à pied représentait 26 % des déplacements métropolitains. L’objectif du PDU de Nantes est d’augmenter cette part à 30 % d’ici 2030. Pour y parvenir, la métropole souhaite s’appuyer sur 3 axes : l’amélioration de la lisibilité des itinéraires pédestres, soigner les espaces et renforcer le sentiment de sécurité et encourager la pratique de la marche.

© Samson Katt - Pexels

Quelques actions :

Axe n°3 - Une Métropole facile et connectée

Accéder facilement à la mobilité n’est pas une évidence pour tous les habitants de la métropole. Dans une démarche d’inclusivité et d’égalité pour tous, le PDU de Nantes entend améliorer l’accès aux services proposés par la métropole par le biais d’actions solidaires.

Une meilleure accessibilité du réseau TAN

Lors de sa campagne électorale pour effectuer son second mandat, Johanna Roland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole s’était engagée à prendre des mesures fortes concernant l’accès aux transports publics. “Engagement pris, engagement tenu”, depuis le 1er janvier 2021, le prix de l’abonnement au réseau TAN a diminué de 20 % et depuis le 24 avril 2021, tous les transports en commun nantais sont gratuits le week-end. Un parti prit en faveur des bourses des ménages nantais et de l’écologie.

© Dusan Petkovic – Shutterstock

Favoriser l’accessibilité aux transports c’est aussi proposer des outils numériques adaptés. Que ce soit pour gérer son abonnement, préparer ses déplacements ou trouver un vélo en libre-service, la métropole a développé des services numériques comme la plateforme eservices qui permet de recharger sa carte Libertan à tout moment. Pour calculer son itinéraire en transports en commun, la région Pays-de-la-Loire a créé le site et l’application Destineo.

Axe n°4 - Un usage raisonné et plus collectif de la voiture

À ce jour, la voiture reste le moyen de locomotion le plus utilisé par les français. Véritable fléau dans les grandes villes et aux heures de pointe, les collectivités mettent tout en œuvre pour réduire leur circulation. Si certains ne semblent pas être convaincus par les transports en commun, peut-être se laisseront tenter par le covoiturage. En tout cas, c’est ce qu’espère la métropole de Nantes.

Encourager le covoiturage et l’usage de la voiture en libre-service

Faire de la voiture un transport collectif utilisable au quotidien, c’est que le PDU de Nantes prévoit et ambitionne d’ici 2030. En ayant recours au covoiturage, on diminue de manière considérable d’une part les embouteillages et d’autre part les émissions de gaz à effet de serre et le bruit causé par la circulation. Vecteur de lien social, le covoiturage permet aussi de faire des rencontres entre automobilistes.

À Nantes Métropole, l’objectif d’usage du covoiturage est de passer à 14 % au lieu de 12 % aujourd’hui, de le maintenir à 10 % pour les habitants intra-périphérique et de l’augmenter à 23 % contre 16 % actuellement pour les habitants extra-périphérique. Pour cela, le Plan de Déplacements Urbains de Nantes prévoit plusieurs mesures :

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 85 52 80 36
Partager sur