Nantes sélectionnée pour la mission de l'UE pour atteindre la neutralité climatique d'ici 2030

Temps de lecture estimé à environ 8 minutes.
Avatar de l'auteur "Amélie CARALP" Amélie Caralp

le 06 mai 2022

[ mis à jour le 06 mai 2022 ]

SOMMAIRE

Lancée fin novembre 2021 par la Commission Européenne, la mission européenne sur les villes climatiquement neutres et intelligentes a dévoilé le 28 avril 2022 la liste des 100 villes et métropoles qui serviront de modèles aux autres villes européennes dans la quête de la neutralité carbone. L’objectif pour les villes sélectionnées sera, pour les 8 prochaines années, d’être porteuses d’innovations dans la transition vers la neutralité climatique. Elles devront pour cela mettre en place un “contrat ville-climat", concerté avec les citoyens, et seront accompagnées en ce sens par la mission européenne, techniquement et financièrement.

La ville de Nantes a donc été choisie, aux côtés de 8 autres villes françaises, pour montrer la voie dans le domaine. Des secteurs variés comme les transports, la gestion des déchets, l’agriculture mais aussi l’immobilier neuf à Nantes sont au cœur de la mission.

Le label “100 villes neutres en carbone et intelligentes en 2030”, qu’est-ce que c’est ?

Annoncée le 28 avril 2022, la liste des “100 villes neutres en carbone en 2030” comprend 9 villes ou métropoles françaises, parmi lesquelles Nantes Métropole. Sur les 377 dossiers déposés au sein de l’Union Européenne, les autres métropoles et villes françaises sélectionnées pour participer à la mission de neutralité climatique sont :

Partant du constat que les villes couvrent seulement 3% de la surface de la terre mais produisent plus de 70% des émissions de gaz à effet de serre, la Commission européenne a identifié une mission primordiale : atteindre le nombre de 100 villes neutres pour le climat et intelligentes d’ici à 2030.

Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé en novembre 2021 à destination de tous les états membres de l’UE et de certains états associés (Albanie, Bosnie Herzégovine, Islande, Israël, Monténégro, Norvège, Turquie et Royaume-Uni ont vu certaines de leurs villes sélectionnées), et la liste des villes retenues vient donc d’être dévoilée.

Concrètement, les villes retenues bénéficieront du soutien et de l’appui de la mission européenne dans la mise en œuvre de recherches et d’innovations permettant la transition vers la neutralité climatique.

Un label qui s’inscrit dans le cadre des “missions de l’UE”

©Melinda Nagy - Shutterstock

Ce label s’inscrit dans le cadre des “missions de l’UE” au sein du projet Horizon Europe et plus précisément dans le volet “vie dans des villes plus vertes”. Les missions de l’Union Européenne s’articulent également autour de quatre autres axes majeurs :

Ces missions ont pour objectif de stimuler la recherche et l’innovation relative à ces domaines au sein des pays membres de l’Union Européenne. Chaque mission se voit accorder un budget et un calendrier de mise en place spécifique, et sera à chaque fois menée en concertation avec les acteurs publics, locaux et les citoyens.

La mission “100 villes neutres en carbone et intelligentes en 2030” est la première étape d’un projet de plus grande ampleur, le “Pacte vert”, qui vise à faire de l’Europe le premier continent à atteindre la neutralité climatique totale en 2050. Pour 2030, l’objectif des villes pionnières est donc de réduire de 55% leurs émissions de carbone et de montrer la voie aux autres villes européennes qui devront s’engager dans les années à venir dans cette transition.

"La transition écologique fait actuellement son chemin dans toute l'Europe. Mais il y a toujours besoin de pionniers, qui se fixent des objectifs encore plus élevés. Ces villes nous montrent la voie à suivre pour un avenir plus sain. Nous les soutiendrons sur cette voie ! Mettons-nous au travail aujourd'hui."

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 85 52 80 36

Quels sont les moyens mis en place par l’UE pour accompagner les villes sélectionnées vers la neutralité carbone ?

Concrètement, les villes sélectionnées dans le cadre des missions de l’UE comme la mission “100 villes neutres en carbone et intelligents en 2030”, bénéficient d’un support technique et financier de la part de la Commission européenne. Un budget de 360 millions d’euros a ainsi été engagé pour la période de 2022 à 2023, afin d’aider les villes sélectionnées à commencer à orienter leurs trajectoires.

L’aide apportée par la Commission européenne comprend entre autres :

Objectif neutralité climatique d’ici 2030 : quels axes de travail ?

©GDM-Shutterstock

Afin de concrétiser l’objectif de baisse de l’émission de carbone d’ici 2030 et de neutralité carbone d’ici 2050, plusieurs domaines vont devoir faire l’objet de recherche et d’innovation dans les différentes villes sélectionnées.

Parmi les domaines dans lesquels des solutions devront être mises en place pour atteindre l’objectif de neutralité carbone, on compte notamment la production et la distribution d’énergie, les transports, la gestion des déchets, l’industrie, l’agriculture ou l’utilisation des sols.

Certaines villes sélectionnées pour la mission “100 villes neutres en carbone et intelligentes en 2030” ont déjà mis en place des initiatives permettant d’ores-et-déjà de réduire leur émission de carbone et d’abaisser leur consommation d’énergie. Nantes fait notamment partie de ces villes dont voici quelques exemples.

Nantes, une métropole engagée dans les problématiques environnementales

Réputée pour être une ville verte, Nantes a d’ores-et-déjà entrepris des actions et initiatives qui vont dans le sens de l’objectif neutralité carbone voulu par la Commission européenne. Des initiatives qui devront encore être développées et multipliées pour mener à bien la mission des “100 villes neutres en carbone et intelligentes en 2030”.

“L’enjeu est bien en effet d’accélérer et plus encore de massifier les actions, passer de l’expérimentation à la généralisation, pour tendre au plus vite vers la neutralité carbone.”

Julie Laernoes, vice-présidente écologiste de Nantes Métropole en charge de l’énergie

Le projet MySMARTLife mené de 2016 à 2021, et subventionné par l’Union Européenne à hauteur de 4,5 millions d’euros, a permis la mise en place d’une vingtaine de solutions innovantes dans divers domaines, notamment :

On pourra notamment citer la commande de 22 e-busways 100% électriques pour remplacer les busways de la ligne 4, mis en services depuis août 2019. En plus d’être plus écologique, cette nouvelle flotte permet de transporter plus de passagers puisque la capacité a été augmentée de 35%, soit 150 passagers au lieu de 110.

Autre initiative portée par Nantes Métropole et qui va dans le sens d’une neutralité carbone, le service “Mon Projet Renov”. Il s’agit d’un service public proposé aux particuliers, propriétaires ou locataires, souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique dans leur logement. Le service propose :

Ce projet affiche un objectif de 500 logements aidés par an pour les ménages aux revenus modestes et de 700 rénovations BBC par an en copropriété.

D’autres initiatives ont été mises en place dans le cadre du projet MySMARTLife, comme l’installation de panneaux photovoltaïques ou l’amélioration du réseau de chaleur urbain par exemple.

Quelques exemples d’initiatives au niveau européen

En Espagne, deux villes se démarquent grâce à des initiatives publiques ayant permis de réduire en peu de temps leurs émissions de carbone et leur consommation énergétique.

Dans la capitale de la région de Castille-et-Léon, Valladolid, plusieurs initiatives ont d’ores-et-déjà été expérimentées en ce sens, dans les domaines de l’efficacité énergétique des bâtiments, de la mobilité durable et de l’utilisation des nouvelles technologies.

Dans le domaine des mobilités, citons par exemple le développement d’un important réseau de 63 bornes de recharge électrique, la mise en service de 5 bus électriques dont le temps de recharge s’élève à seulement 6 minutes pour effectuer les trajets d’un terminus à l’autre, ou encore l’ajout de 45 véhicules électriques à des flottes de livraison de fin de parcours. Résultat ? Une économie d’énergie de 32% et un rejet de 118 tonnes de CO2 par an évité.

Concernant l’efficacité énergétique des bâtiments, un vaste projet urbain a été mené dans le quartier de Fasa dans le but de réduire drastiquement la consommation énergétique des constructions. 19 bâtiments ont ainsi reçu une nouvelle isolation en façade et des panneaux photovoltaïques ont été placés sur une tour afin d’alimenter le réseau de chauffage du quartier, permettant de se substituer aux chaudières à gaz et au fuel des habitations. Plus de 80% de la consommation énergétique de ces bâtiments est désormais fournie par les énergies renouvelables.

Dans la ville de Palencia, la municipalité a décidé d’améliorer son système d’éclairage en remplaçant 57% de son réseau d’éclairage urbain par la technologie LED. Grâce à la possibilité de contrôler chaque point d’éclairage séparément à l’aide d’une application, la municipalité peut désormais choisir l’intensité ou le temps d’éclairage par exemple, en fonction du contexte (emplacement, saison...). Cette initiative a permis sur une année une réduction de 30% des émissions de CO2 et une économie d’énergies de 50%.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 85 52 80 36
Partager sur