Budget Nantes Métropole 2021 : un premier bilan des investissements réalisés et actions menées

Temps de lecture estimé à environ 10 minutes.
Avatar de l'auteur "Amélie CARALP" Amélie Caralp

le 08 juillet 2022

[ mis à jour le 08 juillet 2022 ]

SOMMAIRE

Lors du Conseil Métropolitain du 29 et 30 Juin, les élus ont dressé un bilan de l’utilisation du budget de Nantes Métropole pour l’année 2021*. Pour l’ensemble du mandat, un investissement fort de 3,25 milliards d’euros a été annoncé. En 2021, 965 millions d’euros ont d’ores-et-déjà été injectés en faveur des politiques publiques, avec notamment des dépenses conséquentes dans les domaines des mobilités, de l’écologie et du logement, notamment dans l’immobilier neuf à Nantes. Tour d’horizon des investissements et actions réalisés en 2021 par la Métropole et de leur impact sur les habitants de la Métropole.

Mobilités et usages des espaces publics, premiers pôles de dépense du budget de Nantes Métropole 2021

© kamira777 - Shutterstock

Premier poste de dépense du budget de Nantes Métropole, les mobilités ont été chouchoutées par la Métropole. Pour cela, 313,7 millions d’euros ont été engagés dans le développement et l’amélioration des mobilités pour tous. 158,8 millions d’euros ont été dédiés à la conciliation et aux usages des espaces publics.

“La question des transports et des déplacements est évidemment primordiale pour assurer un territoire plus sobre, cohérent, inclusif et offrir un service de proximité réellement efficace pour tous. Action majeure de l’année 2021, nous avons ainsi tenu notre engagement de rendre gratuits les transports collectifs les week-ends. Car mettre au service de chacune et chacun la transition sociale et écologique, c’est proposer des mesures bonnes pour la planète et pour le pouvoir d’achat. C’est en ce sens que nous avons mené bien d’autres actions en faveur des mobilités durables comme le développement du covoiturage avec des voies dédiées en cours d’aménagement, le prolongement de notre réseau cyclable, la mise en place d’équipements en faveur de l’intermodalité (Cyclo Station, P+R Neustrie...) ou encore la poursuite de l’important chantier de la Gare de Nantes.”

Johanna Rolland, Présidente de Nantes Métropole et Maire de Nantes

La mise en œuvre des objectifs du PDU 2018 à 2027

Afin de rendre plus accessibles les transports en commun, la Métropole a par exemple décidé de mettre en place la gratuité des transports en commun le week-end et la baisse de 20% du tarif des abonnements. Dans la même optique d’incitation à l’utilisation des transports, les parc relais à accès contrôlé sont également devenus gratuits, ce qui représente environ 5 000 places dédiées aux voyageurs privilégiant les transports en commun pour leurs déplacements à l’intérieur de la métropole.

Par ailleurs, les Schémas Directeurs des Transports en Commun 2035 et d’aménagement des itinéraires cyclables ont été approuvés en 2021. Dans le détail, ils intègrent des transformations importantes pour les années à venir : mise en service de 2 nouvelles lignes de tramway d’ici 2027, la création d’une nouvelle ligne de busway électrique, le prolongement des lignes C9, C7 et C20 ainsi que la modification ou prolongation d’autres lignes de bus, la création d’ici 2026 de 50km de réseau cyclable magistral...

Un réseau de transports en commun étoffé et réorganisé

En 2021, le réseau TAN a enregistré une fréquentation de 116,12 millions de voyageurs sur l’année. Des voyageurs qui peuvent compter désormais sur 3 lignes de tramway, 1 ligne de busway, 8 lignes Chronobus, 44 lignes de bus et 3 lignes de Navibus. Dès septembre 2021, l’offre a évolué afin de répondre aux besoins des habitants de la Métropole, notamment sur le secteur sud-ouest avec la création des lignes de bus 38 et 118 et la modification des lignes 8 et 98. D’autres adaptations ont été effectuées l’année dernière avec notamment l’amélioration de l’amplitude horaire ou de la fréquence des lignes E1, 28, C2 et C4 par exemple.

Du côté du tramway, la station Feydeau-Commerce sur la ligne 1 a été entièrement rénovée et 61 nouvelles rames ont été acquises. La capacité de ces rames est de 20% plus importante que les anciennes, et elles ont la particularité d’être 100% accessibles.

Une priorité donnée aux mobilités douces

Autre priorité de la Métropole, la favorisation des mobilités douces. Le budget de Nantes Métropole a amplement intégré cette volonté, en menant des actions en faveur du vélo et des piétons, tout en limitant et en sécurisant la circulation motorisée. Des études ont été lancées afin d’étendre les aires piétonnes et la zone à trafic limité du centre-ville à d’autres endroits.

De nombreuses actions ont parallèlement été prises en faveur des vélos et des piétons. En 2021, 33 kilomètres d’aménagements cyclables ont été réalisés, portant à 782km le total des continuités dédiées au vélo, dont 540km de pistes et bandes cyclables sur l’ensemble de la Métropole. Le tronçon entre Rezé et Bouguenais de l’itinéraire Loire à Vélo a par exemple été livré l’année dernière. On note également la création de vélorues, notamment la rue d’Allonville, des rues où les cyclistes sont prioritaires et où les voitures n’ont pas la possibilité de les doubler afin de les sécuriser. Enfin, 540 nouvelles places de stationnement pour les vélos ont été mises en service sur l’espace public, 954 places abritées dont 700 à la cyclostation Gare Nord et 300 places sur le parking Commerce. En tout, 20 838 places de stationnement vélos sur l’espace métropolitain et 4 376 places vélos abritées sont disponibles.

Pour favoriser et sécuriser les trajets à pied, plusieurs actions ont été menées. En 2021, 8 rues du centre-ville de Nantes ont été intégralement et définitivement piétonnisées, et 12 rues supplémentaires ont été rendues piétonnes uniquement pour la période printemps-été. Ces espaces libérés de la voiture ont par ailleurs pu profiter aux cafés et restaurants qui ont pu y étendre leurs terrasses, favorisant l’animation et les activités dans les quartiers concernés.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 85 52 80 36

Des investissements pour une ville plus durable et solidaire

©metamorworks - Shutterstock

Deuxième pôle d’investissement majeur du budget de Nantes Métropole, la mise en place d’une ville plus écologique et plus solidaire. Au total, 141,3 millions d’euros ont été dépensés en 2021 pour ces problématiques. 4 axes ont été explorés :

La transition écologique étant au cœur des préoccupations de la Métropole, une part importante du budget y a été affectée afin de répondre aux 17 objectifs de développement durable de l’agenda 2030, à travers 5 thèmes de référence :

  1. La sobriété carbone et l’adaptation au changement climatique : afin d’atteindre cet objectif, la Métropole s’est dotée en 2021 d’un Schéma Directeur des Énergies. De nombreuses actions opérationnelles ont également été menées comme la rénovation énergétique de nombreux bâtiments, le développement du réseau de chaleur urbain, la création d’opérations d’urbanisme prenant en compte la résistance aux changements climatiques (ZAC du Bas-Chantenay et Pirmil-les-Isles en zone inondable) …
  2. Les modèles de production et de consommation économes en ressources naturelles et durables : avec pour objectif d’atteindre 50% d'énergies renouvelables en 2050, Nantes Métropole a poursuivi en 2021 la mise en place du plan “Soleil” qui prévoit des actions de développement de la filière solaire (installations privées de toitures utiles, projets collectifs citoyens, cadastre solaire...). 2021 a également vu le début d’une expérimentation de collecte séparée des déchets alimentaires ainsi que des actions de lutte contre le gaspillage alimentaire et plus globalement des actions d’économie circulaire (tri et valorisation des déchets de chantiers par exemple).
  3. La reconquête de la biodiversité : Nantes Métropole a profité de l’année 2021 pour approfondir ses relations avec les associations naturalistes et pour réaliser l’atlas de la biodiversité. Par ailleurs, 2021 a vu la mise en place du plan “Éviter, Réduire, Compenser”, la poursuite de la restauration des plans d’eaux et milieux aquatiques ainsi que la création de trois sites expérimentaux de forêts urbaines, en plus d’actions de sensibilisations sur la biodiversité.
  4. La santé et les environnements favorables à la santé : la Métropole s’est majoritairement concentrée sur 3 démarches globales concernant cette thématique : le Plan Régional Santé Environnement 3, le Plan Local d’Action Santé Environnement dans la Métropole et le Plan de Protection de l’Atmosphère. Les actions menées pour favoriser les mobilités douces et donc baisser le taux de pollution atmosphérique participent également à cet objectif.
  5. L’agriculture et l’alimentation : dans l’attente de la priorisation des objectifs du Projet Alimentaire Territorial en 2022, Nantes Métropole a accompagné en 2021 une trentaine de porteurs de projets dans le domaine.

Par ailleurs, Nantes Métropole a poursuivi en 2021 sa politique de commande publique durable, avec notamment des achats de fournitures durables, un entretien durable du patrimoine, l’intégration d’installations photovoltaïques dans les constructions publiques...

Le logement, poste important d’investissement en 2021

© PIXEL to the PEOPLE - Shutterstock

Avec 42 millions d’euros de dépenses, l’habitat et le logement représentent également un des postes de dépense majeur dubudget de Nantes Métropole en 2021. En l’occurrence, plusieurs axes ont été abordés :

Un accès au logement facilité et des réponses aux besoins de logements spécifiques

L’année 2021 a été l’occasion pour Nantes Métopole de développer son offre de logement abordable, qu’il s’agisse de logements locatifs abordables PLS (prêt locatif social) ou d’accession abordable.

Dans la première catégorie,273 de ces logements ont fait l’objet d’une décision de financement en 2021. Pour les logements en accession abordable, 219 ont été validés en 2021 (91 logements en OFS (organisme de foncier solidaire) et 123 en PSLA).

Par ailleurs la Métropole a souhaité développer en 2021 le financement de logements répondant à des besoins spécifiques :

Par ailleurs, la Métropole développe également depuis 2016 le concept d’habitat participatif. Une vingtaine de sites ont d’ores-et-déjà été identifiés pour ces projets associant les futurs habitants à la conception du programme et à la gestion des espaces partagés. En 2021, deux opérations d’habitat participatif ont été livrées et 6 sont actuellement en cours de construction sur la Métropole.

L’amélioration de l’existant

Dernier axe important, mené de front en 2021, l’amélioration du parc privé et public existant. Deux Programmes d’Intérêt Généraux (PIG) de grande ampleur ont débuté opérationnellement cette année : le PIG Mon Projet Rénov “ménages” et le PIG Mon Projet Rénov “copropriétés”. Ces deux programmes ont vocation à améliorer le parc existant afin de lutter contre l’insalubrité et la précarité énergétique dans les logements privés tout en gardant des loyers accessibles.

Pour cela, les dispositif Mon Projet Rénov se sont dotés d’un budget de 56 millions d’euros sur la période 2018 à 2025 pour accorder des aides financières aux ménages et copropriétés souhaitant engager des travaux de rénovation énergétique. Les objectifs sont ambitieux : 3 400 logements rénovés sur 5 ans avec le dispositif “ménages” et 3 750 logements sur 5 ans et 100 à 150 copropriétés accompagnées avec le dispositif “copropriétés”. En 2021, 550 logements ont bénéficié de subventions pour l’amélioration de l’habitat privé dans la Métropole.

Concernant le parc social existant, des opérations de réhabilitation énergétique ont été menées sur différentes villes. Depuis 2019, 14 opérations ont été lancées et presque 1 400 logements ont été rénovés, dont 3 opérations et 295 logements en 2021 à Rezé et Orvault.

SOURCES
Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
02 85 52 80 36
Partager sur