Trouver son logement étudiant à Nantes

Temps de lecture estimé à environ 8 minutes.
Avatar de l'auteur "Léonard B." Léonard B.

le 20 août 2021

SOMMAIRE

Nantes est réputée pour ses formations dans l’enseignement supérieur, mais il n’est pas forcément évident de trouver où habiter durant ses études. Plusieurs critères sont à considérer : le lieu de formation, les transports, le budget, le cadre de vie… Il existe plusieurs solutions d’habitation, de l’appartement ancien au logement neuf à Nantes. Comment trouver son logement étudiant à Nantes ? Réponse aux étudiants nantais.

©Maksym Azovtsev - Shutterstock

Vivre à Nantes pour ses études

Nantes, l’attractivité d’une métropole dynamique

Des chiffres impressionnants

La métropole nantaise est dotée d’universités et d’écoles supérieures reconnues, lesquelles participent activement à son développement et à son rayonnement. Cette offre dense de formations fait d’elle la 10e métropole de France pour ce qui est du nombre d’étudiants.

Mais ce classement devrait changer bientôt, car Nantes a accueilli 29 % d'étudiants supplémentaires en 10 ans, 11 points de plus que la moyenne nationale, grâce à l’arrivée de plus de 1 300 étudiants supplémentaires chaque année. Ses différents centres de formation agissent comme un aimant puissant qui attire environ 90 % des étudiants de l’aire urbaine et 46 % des étudiants de la région Pays de la Loire.

Depuis les années 2010, le taux de croissance du nombre d’étudiants à Nantes est deux fois plus élevé que celui de la population de l’agglomération. Le campus nantais est devenu le 3ème du pays en termes de croissance d’effectifs étudiants ces 10 dernières années : cela représente 14 000 étudiants de plus. Aujourd’hui, 1 habitant sur 10 est étudiant à Nantes Métropole et l’aire urbaine devrait atteindre les 68 000 étudiants en 2030.

Des étudiants qui nécessitent des infrastructures

Ce sont aussi les conditions d’étude et le cadre de vie qui font venir les étudiants à Nantes et influencent leur réussite. Les transports du réseau Tan, les activités culturelles et sportives foisonnantes, l’ambiance agréable de la ville réaménagée progressivement, tout cela leur permet de bien vivre et de concrétiser leur parcours dans l’enseignement supérieur.

L’immobilier locatif est dynamique. De nouvelles constructions à loyers plafonnés Pinel sont bâties et complètent les solutions de logement étudiant à Nantes.

©Henryk Sadura - Shutterstock

Les quartiers étudiants à Nantes

Aujourd’hui, des logements étudiants concentrés

Gloriette-Feydeau, Madeleine, Petit-Port et Chantrerie sont des quartiers qui concentrent beaucoup d’étudiants : plus de 30 % de leurs populations respectives.

Demain, les logements étudiants au cœur de Nantes

La partie ouest de l’Île de Nantes, avec notamment le déménagement de l’Ecole de design et du CHU de Nantes, pourrait concentrer 60 % des étudiants nantais au cœur de la métropole à partir de 2026. Pas moins de 10 000 étudiants y sont attendus à cet horizon. Cela devrait avoir pour conséquence de mieux redistribuer les logements étudiants à Nantes, plus particulièrement dans le sud de la métropole nantaise encore peu fourni en résidences estudiantines actuellement.

Les parcs technologiques situés à Chantrerie et Géraudière ainsi que la construction de la ville universitaire à Tertre-Lombarderie sont autant de centres autour desquels les étudiants vont graviter.

Le logement étudiant à Nantes

©Michael Dechev - Shutterstock

Face à l’afflux de ses 60 000 étudiants actuels, Nantes doit pouvoir accueillir et loger tout le monde. La métropole anticipe la démographie croissante des années à venir dans sa politique du logement et de l’aménagement urbain.

Nantes : l’offre locative pour les étudiants

Des loyers plus abordables que dans d’autres métropoles

Nantes est une des métropoles parmi les plus accessibles au niveau des loyers. Dans la cité des Ducs, un studio qui fait entre 20 m² et 30 m² coûte environ 420 euros par mois, c’est-à-dire autant qu’à Metz ou à Perpignan. La vacance locative est généralement faible dans cette ville, tant les logements étudiants sont demandés.

Une offre locative privée indispensable et variée

Les résidences étudiantes représentent 22 % de l’offre dédiée et l’offre locative privée (des studios, T1 et T2 dans la plupart des cas) compense en logeant environ 40 000 étudiants. Il est indispensable que ce marché puisse se développer avec de l’immobilier neuf à Nantes.

Les appartements une pièce ont des prix compétitifs par rapport aux autres grandes villes universitaires. Mais les écarts de prix entre les T1 et les T2 indiquent une grande tension du marché immobilier à Nantes sur ces surfaces.

Comment trouver un logement étudiant à Nantes

Quand chercher ?

Des dizaines de milliers d’étudiants cherchent un logement chaque année dans le chef-lieu de la Loire-Atlantique. En centre-ville, ils représentent 54 % des demandes locatives à eux-seuls ! Les saisonnalités les plus fortes sont juillet et août.

Sur un marché aussi saturé que l’immobilier nantais, mieux vaut s’y prendre au plus tôt, car les logements étudiants partent très vite ! Il est fortement déconseillé d’attendre septembre pour s’y mettre, ne serait-ce que pour éviter de subir des prix encore plus élevés du fait de la raréfaction des biens restants. Se concentrer sur cette recherche dès le mois de juin semble nettement plus prudent, quitte à payer des mois de loyer en plus sans s’être encore installé.

Comment chercher ?

©create jobs 51 - Shutterstock
  1. Eviter les arnaques

    Que ce soit sur les sites professionnels de l’immobilier ou dans des petites annonces, il faut commencer par faire attention aux arnaques. Un texte bourré de fautes, des photos et une localisation exceptionnelle à un prix dérisoire, tout cela doit mettre la puce à l’oreille. Il est interdit de louer un logement de moins de 9 m².

  2. Respecter son budget

    Un locataire s’engage à payer son bailleur. Il est donc nécessaire de solliciter un bail qui respecte scrupuleusement son budget sans compromettre ses autres besoins. Le calcul du prix de la location doit comprendre les charges locatives, les frais d’eau, de gaz et d’électricité, l’ouverture du compteur et d’internet, la taxe d’habitation ainsi que les frais d’agence.

    Pour aider à payer son loyer, la Caisse d'allocations familiales (Caf) peut dispenser des aides personnelles au logement (APL) selon les cas. Il est possible de solliciter d’autres dispositifs de soutien auprès d’Action logement et des collectivités territoriales (région, département).

    Remarque : il ne faut jamais rien payer avant de disposer du logement avec ses clés. Ni acompte, ni dépôt de garantie.

    En se rapprochant d’une agence de gestion locative à Nantes spécialisée dans l’immobilier neuf, on trouve des professionnels capables de trouver des appartements adaptés aux budgets étudiants. Opter pour un logement loué grâce au dispositif Pinel permet de réaliser de véritables économies puisque les loyers sont plafonnés. Une construction neuve permet aussi de faire de belles économies sur ses factures énergétiques.

  3. Trouver le bon interlocuteur

    Les solutions sur internet ne manquent pas, qu’il s’agisse de sites immobiliers spécialisés ou d’annonces en ligne. On peut également se rendre en agence immobilière si on le souhaite. Le plus efficace reste de solliciter une agence de gestion locative qui propose des locations qui entrent dans le cadre de la loi Pinel. Les logements étudiants qui s’inscrivent dans ce dispositif ont été construit très récemment : ils sont modernes, confortables et sécurisés, puisqu'ils respectent les toutes dernières normes.

Quoi chercher ?

Pour les étudiants aux ressources les plus modestes, il existe des solutions alternatives à la location classique. On peut être logé contre un faible loyer en échange de services, comme de l’aide à des personnes âgées ou bien de la garde d’enfants par exemple. Attention cependant à bien regarder les conditions du contrat, qu’il faut exiger par écrit pour plus de sûreté. Il faut aussi faire attention au contrat si l’on choisit la colocation, car le bail unique engage chaque colocataire, avec les mêmes droits et obligations pour chacun. Quant à la chambre meublée chez l’habitant, elle offre moins d’intimité.

Un logement Pinel est souvent la meilleure solution pour avoir un appartement agréable et un loyer raisonnable.

©Olesya Tseytlin - Shutterstock

Où chercher ?

Le réflexe est souvent de privilégier une proximité du logement avec les lieux que l’on compte fréquenter (cours, gare, bibliothèque, restaurant universitaire, etc.). Mais ouvrir sa zone de recherche en incluant les transports en commun comporte plusieurs avantages.

Au lieu de se cantonner aux bords de l’Erdre, au quartier Commerce ou à l’île de Nantes qui sont les secteurs les plus convoités des jeunes, pourquoi ne pas aller plus loin ? Pour moins cher, cela permet d’avoir plus grand. Pourquoi pas Malakoff, Rezé, Saint-Sébastien, Saint-Herblain ou Orvault par exemple : ces secteurs sont très bien desservis par les transports et les logements y sont intéressants.

En Bref…

Compliqué de trouver un appartement pour étudier à Nantes, même si cette ville est particulièrement attractive pour l’enseignement supérieur. Les loyers peuvent être élevés et le marché immobilier est très tendu dans la métropole nantaise. Pour trouver un logement étudiant à Nantes, mieux vaut s’y prendre rapidement, dès juin ou juillet, en sollicitant une agence de gestion locative à Nantes spécialisée dans l’immobilier neuf. Les locations Pinel sont un gage de confort et le plafonnement des loyers respecte le budget modeste des étudiants.

Partager sur