Quelles aides pour les primo-accédants en 2023 ?

Temps de lecture estimé à environ 6 minutes.
Contrôles :
Avatar de l'auteur "Morgane Caillière" Morgane Caillière

le 22 septembre 2023

[ mis à jour le 22 septembre 2023 ]

SOMMAIRE

L'année 2023 s'annonce complexe pour les primo-accédants en raison de la hausse des prix des logements et des taux de crédit immobilier. Toutefois, plusieurs aides financières sont disponibles pour faciliter l'accès à la propriété. Cet article se propose de faire un tour d'horizon des différentes aides disponibles en 2023 pour les primo-accédants en France.

Le prêt à taux zéro (PTZ)

Le prêt à taux zéro (PTZ) est une initiative gouvernementale visant à aider les primo-accédants aux revenus modestes ou intermédiaires à acquérir leur première résidence principale. Ce prêt, dépourvu d'intérêt, ne finance pas l'ensemble du coût du logement et doit donc être associé à un autre type de prêt immobilier.

Le montant alloué dépend de plusieurs facteurs, tels que la nature du bien immobilier (neuf ou ancien nécessitant des travaux), le nombre d'occupants, la localisation géographique du bien et son coût total. Par exemple, dans le cas d'un logement neuf, le PTZ peut couvrir jusqu'à 40% du coût total, un pourcentage qui varie selon la zone géographique, classée de A à C en fonction de la tension du marché immobilier.

Pour en bénéficier, il est nécessaire de s'adresser à une institution financière ayant conclu une convention avec l'État. Il est important de noter que cette aide a été prolongée jusqu'à la fin de l'année 2027, offrant ainsi une opportunité durable pour les primo-accédants.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous

Le prêt d'accession sociale (PAS)

Le prêt d'accession sociale (PAS) est une autre forme d'aide financière destinée aux primo-accédants, mais avec des conditions de ressources spécifiques. Contrairement au PTZ, le PAS peut financer la totalité du coût d'acquisition du bien, à l'exception des frais de notaire et de traitement de dossier.

La période de remboursement est flexible, s'étendant de 5 à 35 ans, ce qui permet une certaine adaptabilité en fonction de la situation financière de l'emprunteur. De plus, le taux d'intérêt du PAS est plafonné et peut être soit fixe, soit variable, offrant ainsi une certaine flexibilité en termes de gestion financière. Ce prêt est donc une option à considérer sérieusement pour ceux qui répondent aux critères d'éligibilité.

Le prêt conventionné (PC)

Le prêt conventionné (PC) est une option de financement qui se distingue par son absence de conditions de ressources, ce qui le rend accessible à un large éventail d'acquéreurs, y compris les primo-accédants. Il peut financer la totalité du coût d'acquisition du bien immobilier, hors frais de notaire et de dossier. En termes de durée de remboursement, le PC offre une grande flexibilité, avec des options allant de 5 à 30 ans, et même jusqu'à 35 ans dans des cas exceptionnels.

Pour être éligible à un prêt conventionné, plusieurs conditions doivent être remplies. Tout d'abord, le prêt doit être contracté auprès d'un établissement financier ayant signé une convention avec l'État. De plus, le prêt conventionné est destiné à financer l' achat d'une résidence principale ou des travaux de rénovation. Il est également possible de financer un logement locatif sous certaines conditions. Le taux d'intérêt du PC n'est pas plafonné mais reste généralement compétitif par rapport aux prêts non conventionnés.

Ce prêt est donc une alternative solide pour les primo-accédants, en particulier pour ceux qui ne répondent pas aux critères d'éligibilité des autres types de prêts aidés. Il offre une grande latitude en termes de financement et de durée de remboursement, tout en permettant de bénéficier de taux d'intérêt souvent plus avantageux.

Le prêt épargne logement

une tirelire cochon transparente avec une maison à l’interieur
© pogonici - Shutterstock

Le prêt épargne logement (PEL) est une option de financement particulièrement intéressante pour les primo-accédants qui ont eu la prévoyance de souscrire un Plan Épargne Logement. Ce prêt a la particularité de dépendre directement de l'épargne accumulée dans le PEL, tant en termes de durée que de montant. Plus vous avez épargné et plus la durée de votre épargne est longue, plus le montant du prêt auquel vous pouvez prétendre sera élevé.

Un des avantages majeurs du prêt épargne logement est la prévisibilité du taux d'intérêt , qui est fixé dès la souscription du PEL. Cela permet aux emprunteurs de planifier leur projet immobilier avec une grande précision, sans avoir à se soucier des fluctuations des taux d'intérêt sur le marché.

Pour être éligible à ce prêt, il faut avoir un PEL ouvert depuis au moins 4 ans, et le montant du prêt est calculé en fonction des intérêts acquis pendant la phase d'épargne. Le prêt épargne logement peut être utilisé pour l'achat d'une résidence principale ou pour des travaux de rénovation, d'agrandissement ou d'amélioration du logement.

Le prêt social location-accession (PSLA)

Le prêt social location-accession (PSLA) est une formule de financement qui présente des avantages fiscaux et financiers significatifs, notamment pour les primo-accédants. L'un des principaux atouts du PSLA est la réduction des frais de notaire, ce qui peut représenter une économie non négligeable lors de l'acquisition d'un bien immobilier. De plus, le PSLA propose un mécanisme de décote sur le prix de vente du bien : pour chaque année de location, le prix est minoré de 1%, ce qui rend l'achat final plus abordable.

Un autre avantage notable est la TVA à taux réduit, qui peut varier selon la localisation du bien et d'autres critères, mais qui constitue dans tous les cas une réduction du coût global du projet. En outre, les acquéreurs bénéficient d'une exonération de taxe foncière pendant une durée pouvant aller jusqu'à 15 ans, ce qui représente une économie à long terme.

Pour être éligible au PSLA, il faut généralement respecter des conditions de ressources et le bien acquis doit être la résidence principale de l'acheteur. Le PSLA est souvent proposé pour des logements neufs ou des logements ayant fait l'objet d'une rénovation importante.

Le prêt accession d'Action Logement

Le prêt accession d'Action Logement est une option de financement spécifiquement conçue pour les salariés du secteur privé non agricole. Ce prêt présente l'avantage majeur d'offrir un taux d'intérêt extrêmement bas, fixé à 0,5%, ce qui en fait l'une des options de financement les plus abordables sur le marché. Le montant maximal du prêt peut atteindre 40 000 €, ce qui peut constituer une part significative du financement d'un projet immobilier, surtout pour un primo-accédant.

En ce qui concerne la durée de remboursement, elle est plafonnée à 25 ans, offrant ainsi une certaine flexibilité pour adapter les mensualités en fonction de la situation financière de l'emprunteur. Il est important de noter que pour être éligible à ce prêt, il faut être salarié d'une entreprise du secteur privé non agricole comptant au moins 10 employés. De plus, le prêt doit être utilisé pour l'achat d'une résidence principale.

Avec IMMO9, faites le choix de la confiance en réalisant votre projet immobilier et bénéficiez des conseils d’une équipe entièrement mobilisée pour votre satisfaction.
Contactez-nous
Partager sur