La référence de l’immobilier neuf depuis 15 ans !
Tout pour vivre et investir, s'informer sur la loi Pinel à Nantes.
9h - 19h du lundi au samedi
fermer
L’immobilier neuf à Nantes : nos experts passent sur France 2 !
http://www.nantesimmo9.com/toiture-ecologique
Image illustrant "Array"

La métropole nantaise relève le défi de la toiture écologique

toits de nantesCrédit photo : Altitude Drone / Shutterstock

Au Nord de Nantes, un immeuble des années 1970 va bénéficier d’une rénovation sans précédent dans le cadre du programme métropolitain : “Nantes City Lab”. Le projet, intitulé “Symbiose”, vise à “offrir une nouvelle silhouette urbaine” à la rive Ouest du Cens, selon les mots de la maire de Nantes.

Le projet Symbiose allie économie d’énergie et convivialité

Projet porté par Ecotropy, SCE et Claas Architecte, “Symbiose” vise à exploiter le potentiel solaire des toitures d’un immeuble d’habitation grâce à des serres capables de chauffer l’eau chaude sanitaire. C’est un HLM composé de 24 logements qui a été choisi pour mener ce qui se présente comme une expérimentation.

Des serres chauffantes

serresCrédit photo : Mr / Shutterstock

Le premier immeuble à bénéficier du projet Symbiose se compose d’appartements construits en 1973. Sur les toits du bâtiment, une serre va être installée qui permettra de chauffer l’eau chaude sanitaire. C’est une structure en aluminium et polycarbonate, alliée à une pompe à chaleur, qui devrait permettre de conserver et de redistribuer la chaleur de la serre vers les résidents. Gouvernée par un logiciel, la serre sera parfaitement autonome et pourra prédire, en temps réel, les besoins en énergie des habitants et adapter en conséquence la récupération d’énergie solaire. Il s’agit d’une méthode déjà utilisée pour le chauffage des piscines.

« La serre peut capter entre 200 et 250 kWh par mètre carré, soit suffisamment pour chauffer l'eau chaude de 80 % du bâtiment pilote qui comporte 25 appartements ».
Alexandre Nassiopoulos, Directeur d’Ecotropy.

Plus d'espace pour les résidents

Outre les économies d’énergie réalisées grâce à ce procédé - diminution des charges d’eau chaude - Symbiose va également permettre la création d’un espace de convivialité pour les occupants des lieux. En effet, les locataires ainsi que leurs invités pourront profiter d’une espace de 400m² à aménager selon leurs envies communes. Sont à l’étude un projet de potager, un espace de loisirs et de réception pour les repas de famille, un coin lecture, etc. L’idée a de quoi transformer en profondeur ce grand ensemble qui occupe le paysage depuis plus de 40 ans. La demande de permis de construire du projet a été déposée au 1er trimestre 2019. La durée du chantier ne sera que de quelques semaines en raison de la légèreté de la structure de la serre.

Un nouvel élan pour Nantes Nord

Nantes Métropole Habitat (NMH), en qualité de bailleur public, a souhaité via le projet Symbiose, donner un nouvel élan à un quartier qui attire de plus en plus les opérations de constructions et d’aménagements urbains (stade régional d’athlétisme, établissement hospitalier pour personnes dépendantes, par exemple) : Nantes Nord. En dix ans, le secteur a gagné pas moins de 1.300 nouveaux habitants. À l’heure actuelle, l’office public de l’habitat NMH a sélectionné 12 bâtiments pour lesquels le projet serait porteur. Si le projet Symbiose rencontre le succès, il devrait, avec le soutien de l’ANRU (agence nationale pour la rénovation urbaine), être dupliqué auprès de 1.112 autres logements via une vaste opération de requalification urbaine.

« Plus qu'une simple serre posée sur le toit d'un immeuble pour économiser l'énergie, le projet Symbiose est à la fois un défi architectural, technique, économique et un pari sur les nouveaux usages proposés aux habitants. Soutenu et accéléré par la Caisse des dépôts et consignations, il a vocation à être dupliqué dans l'Hexagone ».
Extrait de l’article “Symbiose : relever les défis de l'exploitation de la cinquième façade”, publié le 24 septembre 2018 dans La Tribune Pays de la Loire.

Une initiative saluée à l’échelle nationale

Les serres chauffantes ont été désignées comme finalistes d’un appel à projets intitulé “Architecture de la Transformation” organisé par l’Union sociale pour l’habitat (USH) et la Caisse des dépôts (CDC). Cette démarche s’adresse aux bailleurs sociaux qui souhaitent tester leurs innovations sur des logements neufs ou voués à être rénovés. L’objectif étant de réduire l’impact territorial du logement social dans un contexte de transition énergétique, environnementale et numérique. Les projets finalistes ont été mis en concurrence au cours d’un hackaton : le Hack’Archi. Des étudiants originaires des quatre coins de l’Hexagone ont été appelés à déployer les projets présentés, à les enrichir en les matérialisant en un prototype et en imaginant un protocole d’incubation. Dans ce contexte, Nantes Métropole Habitat a reçu le Prix du Jury “coup de cœur”. C’est la raison pour laquelle le projet Symbiose sera incubé dès le mois de juin et pour une durée de huit mois minimum, avec le soutien financier du Lab de la Caisse des Dépôts.

Par ailleurs, le projet Symbiose a été choisi par le comité de sélection du Prix de l’innovation urbaine Le Monde Cities, organisé par le média Le Monde. La quatrième édition de ce concours récompense des solutions concrètes au service du bien vivre des habitants, de la justice sociale et de l’adaptation de la ville face au réchauffement climatique.

« Les prix distingueront des innovations développées à l’initiative de municipalités, d’entreprises, de start-up comme d’associations, d’ONG, de fondations, de citoyens ou groupes de citoyens, dans cinq catégories : habitat, mobilité, urbanisme, énergie et participation citoyenne ».
Extrait de l’article “Prix de l’innovation urbaine 2019 : les nominés dans la catégorie «énergie»", Le Monde Cities remettra les Prix de l’innovation urbaine le 28 juin, à Paris”, publié le 03 mai 2019 sur Le Monde.

Nantes City Lab : inventer la ville de demain

Le Nantes City Lab se présente comme la “boîte à idées de Nantes Métropole”. Véritable laboratoire d’innovation, ce consortium tend à “inventer la ville de demain”. Pour que le projet Symbiose puisse obtenir la labellisation convoitée auprès du Nantes City Lab, il lui faut réunir les attributs suivants :

  • caractère inédit : le projet ne doit pas avoir été éprouvé ailleurs,
  • dimension collective,
  • sollicitation de deux acteurs du territoire au minimum,
  • lien avec les enjeux de la “Ville Facile”, la transition énergétique, le développement économique et l’emploi.
anneaux burenCrédit photo : travellight / Shutterstock
« Nantes City Lab, c’est l’idée qu’à Nantes on invente la ville de demain, de manière collective et collaborative, on cultive un temps d’avance. Il repose sur deux principes. D'abord, l’innovation n'est pas seulement technologique mais aussi écologique, économique… Et puis nous avons la volonté de faire de Nantes un terrain d’expérimentation et de favoriser la mise en relation des acteurs, de mettre au cœur de la démarche la question des usages, avec les citoyens ».
Johanna Rolland, maire de Nantes

À travers son laboratoire d’innovation, la métropole nantaise souhaite faire éclore les projets les plus originaux avec, toutefois, une ligne directrice : faire participer les habitants. Officiellement lancé le 30 mars 2019, le Nantes City Lab, installé dans les locaux de l’Institut universitaire de technologie (IUT), va permettre l’émergence de projets au rayonnement européen voire mondial. La métropole ne nie cependant pas la prise de risque inhérente à tout projet novateur. Enfin, le projet Symbiose s’inscrit dans la stratégie "100% toitures utiles de la métropole nantaise à l'horizon 2030" du programme local de l’habitat 2019 > 2025.


[EN SOMME]

Le projet Symbiose vise à diminuer les charges locatives des résidents du parc HLM grâce au remplacement des énergies carbonées par l’énergie solaire. La serre chauffante qui permettra d’atteindre cet objectif devrait devenir un repère visuel de Nantes Nord tant elle se présentera comme “phare symbolisant la symbiose entre la nature et le bâtiment” selon les mots de la Caisse des Dépôts. Fin septembre, un Hack’usages sera organisé avec les locataires afin de donner une définition participative des usages de ce nouvel espace. Les Nantais qui ne profitent pas encore d’une installation de ce type pourront consulter la plateforme In Sun We Trust. Développée par une start-up locale soutenue par Nantes Métropole, l’outil se présente comme le Google Sunroof made in France : une démarche performante, objective et gratuite pour accélérer le déploiement du photovoltaïque en facilitant l’accès des particuliers à l’énergie du futur.

Nantes Métropole engagée dans la transition énergétique
Nantes Métropole, lors d’événements comme Climate Chance ou à l’occasion du Grand Débat sur la Transition Énergétique, a montré son engagement depuis plusieurs années dans la transition énergétique. La collectivité s’est fixé, dans le cadre de son Plan Soleil, l’objectif de doubler sa production d’énergies renouvelables entre 2008 et 2020 et de la tripler à l’horizon 2030.
Nantes Métropole, “La Plateforme Solaire, un outil numérique pour évaluer le potentiel solaire de sa toiture”.

SOURCES

Dernière mise-à-jour par , le .
Ma Recherche
Contactez-nous
Donnée invalide
Veuillez remplir le champs 'Nom'
Donnée invalide
Veuillez renseigner le champs 'Téléphone'
Veuillez renseigner le champs 'Adresse de messagerie'
Veuillez remplir le champs 'Ville'
Code postal invalide.
Please let us know your message.
Nos partenaires en immobilier neuf à Nantes
  • Logo Altarea
  • Logo Bouygues Immobilier
  • Logo Bpd Marignan
  • Logo Credit Agricole immobilier
  • Logo Edelis immobilier neuf
  • Logo Eiffage immobilier
  • Logo European homes
  • Logo Icade
  • Logo Fonta
  • Logo Kaufman and broad
  • Logo nNxity
  • Logo Urbat
  • Logo Vinci immobilier

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la réalisation de statistiques de visites.
J'accepte